Geek-Week
0

Ousratic, c’est… In’tic !

Nous sommes devenus des champions dans l’art de faire du neuf avec du vieux. Ainsi, revoilà l’opération « Ousratic », qui consiste à équiper les citoyens en PC avec une connexion à haut débit qui est « complètement ficelé ». L’information est donnée par Cherif Benmehrez, responsable au MPTIC, en marge d’un salon qui a eu lieu à Alger. […]

Nous sommes devenus des champions dans l’art de faire du neuf avec du vieux. Ainsi, revoilà l’opération « Ousratic », qui consiste à équiper les citoyens en PC avec une connexion à haut débit qui est « complètement ficelé ». L’information est donnée par Cherif Benmehrez, responsable au MPTIC, en marge d’un salon qui a eu lieu à Alger. La vraie question, selon notre humble avis, n’est plus tellement de savoir si ce programme verra le jour mais quand il sortira des cartons. Et pour ne pas aller dans tous les sens, on nous dit que la priorité sera donnée au secteur de l’Education qui a pour objectif de créer un environnement centré sur l’élève, de favoriser la création d’un nouvel environnement de travail et de collaboration, d’induire de nouveaux besoins et de contribuer à l’accélération de l’usage des TIC. Faut-il encore y croire ? On a mis longtemps, trop longtemps, pour trouver des formes appropriées. L’actuel ministre a ouvertement déclaré à plusieurs reprises que cette opération va être lancée incessamment. Mais force est de constater que passé l’effet d’annonce, elle a du plomb dans l’aile. Ce dossier a pris du retard. Lors de l’élaboration du « défunt » programme e-Algérie 2013, une étude menée en novembre 2008 avait déjà conclu que l’opération Ousratic lancée en 2005 n’a pas atteint ses objectifs aussi bien quantitatifs que qualitatifs. Alors avec quel tour de passe-passe les hauts responsables du secteur vont encore trouver des excuses pour justifier d’éventuels dysfonctionnements ? D’autre part, la connexion Internet est aux abonnés absents dans la wilaya de Jijel. Pour toute consolation, le service ADSL d’Algérie Télécom évoque « un problème technique en cours de réparation ». On ne peut pas faire plus fort en matière de relation client. Aucune échéance pour la réparation, aucune compensation et surtout aucune considération pour les abonnés. Pourtant dès que la facture sort et après avoir donné une période de grâce pour les impayés, Algérie Télécom coupe la ligne dans l’émission des appels et quelques semaines plus tard, même dans la réception. Pour préserver la bonne santé financière de l’entreprise, nous dit-on. Nous en sommes encore là alors pourquoi aller vers la 3G ? Pourquoi parler de contenu alors que la connexion n’est pas assurée ? Le temps de l’indignation est dépassé…
Que penser alors du ministre des Affaires religieuses Ghoulamallah qui a annoncé récemment la connexion de toutes les mosquées algériennes au haut débit. Voici en tout cas un excellent sujet qu’on propose aux étudiants en Charia … Et pour nous faire un peu rêver, la 37e session de formation du Club de presse de Nedjma a abordé le thème des « réseaux sociaux : historique et chiffres ». Ils sont des outils de discussion, de dialogue et de communication mais aussi un moyen efficace qui permet à l’utilisateur de participer à l’enrichissement du contenu, et la liberté de publication et d’expression. La majorité des experts en TIC sont convaincus que nous ne sommes qu’au début d’une vague historique d’une ampleur majeure. Facebook par exemple  ne saurait se réduire à un printemps, si exalté soit-il, car il se prolongera sur de nombreuses saisons, voire sur de longues années. La révolution numérique est en marche…

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Ecouteurs, kits mains-libres… Désordres auditifs : un réel risque sanitaire  !

C’est un effet de mode qui a envahi la société algérienne depuis l’avènement et la généralisation de la téléphonie mobile....

Fermer