edito
0

Piratage et automobile

Avec la cybercriminalité galopante qui sévit de nos jours, être hacké devient un risque non négligeable. Mais si c’est le cas pour vous, rassurez-vous, vous ne serez pas seul… C’est beaucoup de million de personnes qui sont quotidiennement hachées et qui sont des victimes de hackers, de personnes malveillantes qui tentent de voler des informations […]

uneB309Avec la cybercriminalité galopante qui sévit de nos jours, être hacké devient un risque non négligeable. Mais si c’est le cas pour vous, rassurez-vous, vous ne serez pas seul… C’est beaucoup de million de personnes qui sont quotidiennement hachées et qui sont des victimes de hackers, de personnes malveillantes qui tentent de voler des informations personnelles ou de nuire à une entreprise. Je tenais à le dire d’autant plus que nous sommes à la veille du lancement de la 3G car si l’accès à internet se démocratise, même s’il reste lent, pour de nombreux utilisateurs cela induit immédiatement  une recrudescence de la cybercriminalité, notamment sur fond de réseaux sociaux particulièrement à la mode de nos jours. Même si Facebook, Twitter et les autres font le bonheur des utilisateurs que nous sommes, il est aussi scruté par des pirates informatiques su monde entier. Cela pose alors le problème de la sécurisation de l’Internet et la mise en place de Cert qui peut donner rapidement l’alerte en cas de gros problème. Pour que nous puissions comprendre, il y a en moyenne, selon des statistiques, plus de 550 millions d’attaques enregistrées annuellement. Face à de tels chiffres, la sécurité informatique a encore de beaux jours devant elle, surtout avec l’avènement de la voiture électronique. C’est pour cela qu’il faudrait ‘alphabétiser’ l’utilisateur algérien pour qu’ils prennent réellement conscience des risques encourus, car malheureusement, c’est souvent l’utilisateur final qui est le maillon faible de la sécurité informatique par manque de prudence.Alors que nous voulons que l’automobile soit plus sécurisée toutefois cela induit que nos véhicules soient de plus en plus tributaires de l’informatique embarquée. Ils deviennent alors des cibles potentielles pour les hackers, ce que deux experts en sécurité ont réussi à montre car pirater l’informatique embarquée d’une voiture est parfaitement possible.Pour se faire, ils ont prouvé qu’il était possible d’outrepasser les ordres du conducteur en agissant via un ordinateur portable pour faire dévier la voiture de sa course, activer les freins, faussé les indicateurs de vitesse ou de jauge d’essence, etc. le tout a été fait avec une connexion physique sur le port de diagnostique qui se trouve dans tout les véhicules fabriqués à partir de 2002.Le danger est là et pour ce cas il ne s’agit pas d’une réelle prise de contrôle à distance vu qu’il faut être physiquement connecté. Par contre, cela démontre surtout qu’il existe potentiellement une sérieuse faille de sécurité d’autant plus que les véhicules embarqués de plus en plus de ‘sans fils’

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Josef Ged lors de la conférence de presse de Ramadhan déclare « Nous sommes très confiant pour l’ouverture de la 3G »

« Nedjma est en croissance » souligne immédiatement Josef Ged lors de la conférence de presse qu’il a fait pendant le Ramadhan...

Fermer