L'Essentiel
0

Pour préparer les réseaux actuels à la 5G Ericsson annonce ses premiers modules 5G

Ericsson, dont 40 % du trafic mobile mondial passe par ses produits, lance de nouveaux plug-ins 5G pour répondre aux différents cas d’usage tel que la 5G  vidéo HD sur mobile, les véhicules sans conducteur et les drones ou d’autres outils à accès sans fil d’une capacité équivalente à celle de la fibre.  Les plug-ins […]

Ericsson, dont 40 % du trafic mobile mondial passe par ses produits, lance de nouveaux plug-ins 5G pour répondre aux différents cas d’usage tel que la 5G  vidéo HD sur mobile, les véhicules sans conducteur et les drones ou d’autres outils à accès sans fil d’une capacité équivalente à celle de la fibre.  Les plug-ins 5G d’Ericsson seront disponibles pour des essais chez les opérateurs à compter de 2016 et seront disponibles pour les réseaux commerciaux à compter de 2017. Ces plug-ins software faciliteront l’évolution en souplesse des réseaux actuels vers la 5G, les opérateurs vont pouvoir commencer à tester et à mettre en œuvre la technologie 5G dès cette année et évoluer vers la 5G à leur propre rythme, tout en améliorant les services fournis par ces derniers, qu’il s’agisse de haut débit mobile, de connectivité fixe sans fil ou encore d’IoT (Internet des objets). En termes de bande passante, 25 Gbits/s descendants sont déjà dépassés ce qui a fait dire à Peter Jarich, vice-président en charge des Services consommateurs et d’infrastructures chez Current Analysis, que « la 5G a indéniablement enregistré un élan au cours de cette année. Toutefois, en l’absence d’allocations de spectre ou de normes ratifiées, les opérateurs ont besoin de développer une tactique de migration qui leur permette de tirer profit de leurs réseaux existants en phase avec leurs stratégies d’évolution vers la 5G. Les plug-ins 5G d’Ericsson apportent la souplesse nécessaire, soutenant le déploiement de technologies d’accès avancées sur le court terme et en préparation de la 5G. » La 5G, dont les abonnements débuteront en 2020, devraient connaître un essor plus rapide que celui rencontré dans le monde pour la 4G. Le développement de la 5G est alimenté par de nouveaux cas d’usage qui auront un impact aussi bien sur les consommateurs que sur les industries. La demande en 5G est déjà importante pour les voitures autonomes, les robots commandés à distance, les drones à retour haptique ou encore l’accès fixe sans fil d’une capacité équivalente à celle de la fibre. Cette demande fait en sorte que les opérateurs de téléphonie mobile se préparent dès aujourd’hui pour la 5G. « La 5G sera alimentée par de nouveaux cas d’usage nécessitant des performances supérieures, qu’il s’agisse de voitures connectées aux performances de conduite irréprochables, de réalité augmentée immersive pour les opérations de chirurgie à distance ou encore de films en HD sur les terminaux mobiles. La 5G va permettre de débloquer de nouvelles applications, aussi bien pour l’industrie que pour les consommateurs, et, grâce à nos programmes d’expérimentations, nous sommes d’ores et déjà en mesure de lancer des plug-ins 5G qui permettront aux opérateurs de procéder aux évolutions nécessaires pour préparer leurs réseaux à l’arrivée de la 5G. » déclare Arun Bansal, senior vice-président et responsable de la Business Unit Radio d’Ericsson. Entretemps, le LTE(4G) continuera à se développer et à évoluer pour répondre à la fois à l’augmentation du nombre d’abonnés et à leurs besoins croissants en data et prendra en charge les nouvelles applications de type LPWA (basse consommation, longue portée) pour l’IOT – l’Internet des objets- . Rien qu’en 2019, le LTE sera la technologie d’accès mobile qui dominera à l’échelle mondiale, atteignant d’ici la fin 2021 un total de 4,3 milliards d’abonnements.En parallèle, le développement de la 5G comprendra une évolution des technologies d’accès radio d’aujourd’hui et l’ajout de nouvelles technologies, normalisées à l’échelle mondiale, souvent dans des fréquences plus élevées. Ces fréquences plus élevées ont une portée de transmission plus courte que celle des réseaux cellulaires actuels et sont sujettes à un phénomène d’atténuation à cause de facteurs liés aux conditions météorologiques ou du feuillage, ce qui peut influer sur les performances et la fiabilité. Cependant, la clé du succès de la 5G ne se limitera pas à tirer efficacement parti de ces nouvelles bandes de fréquences, mais consistera également à s’assurer que « le tout est supérieur à la somme de ses parties » lorsqu’il s’agira de combiner le LTE avec les nouvelles technologies d’accès radio.C’est là que les plug-ins 5G d’Ericsson entrent en jeu. Ces innovations logicielles, supportées par la solution Ericsson Radio System, sont principalement axées sur les capacités que les opérateurs peuvent exploiter au sein de leurs réseaux actuels pour faciliter leur évolution vers la 5G. Enfin, Ericsson travaille déjà avec plus de 20 grands opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier sur les réseaux et cas d’usage 5G, ainsi que sur des cas expérimentaux en 2016.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
vimpelcom-ercisson
Digitalisation, logiciel et Cloud Partenariat stratégique entre Vimpelcom et Ericsson

VimpelCom annonce aujourd’hui qu’elle a conclu un partenariat logiciel avec Ericsson, pour un montant de plus de un milliard de...

Fermer