L'Essentiel
0

Premiers satellites O3b vont être lancé De la broadband pour les pays émergents.

« Nous sommes très près du lancement d’un réseau qui a le potentiel de changer la vie de nombreuses personnes de façon très concrète et c’est un sentiment extraordinaire », a déclaré Brian Holz, le directeur technique d’O3b qui comprend comme investisseurs entre autres Google, SES, Liberty Global et HSBC.  O3b est l’acronyme de « […]

constellation O3B« Nous sommes très près du lancement d’un réseau qui a le potentiel de changer la vie de nombreuses personnes de façon très concrète et c’est un sentiment extraordinaire », a déclaré Brian Holz, le directeur technique d’O3b qui comprend comme investisseurs entre autres Google, SES, Liberty Global et HSBC.  O3b est l’acronyme de « other 3 billions » qui se traduit par « les autres 3 milliards » de la population mondiale qui peinent à avoir une bande passante correcte pour ceux qui ont de l’Internet. Les quatre premiers satellites du réseau satellitaire O3b sont prévus pour décoller de Kourou, en Guyane française à bord d’un lanceur Soyouz et donc mettre le haut débit à des milliards de citoyens dans le monde en développement. La société compte offrir à l’Afrique, l’Amérique latine, le Moyen-Orient, l’Asie et le Pacifique, un accès rapide et abordable à Internet.Tout cela est venu du Rwanda. Le projet est né il y a six ans dans ce pays  en réponse au défi que pose l’accès insuffisant à l’Internet. Entretemps, on y a réfléchi, mis des équipes pour régler les différents problèmes technique et O3B a opté pour la mise en place d’une constellation de satellites en orbite moyenne dans le plan de l’équateur, à une altitude de 8 063 km et qui fourni du haut débit, presque à la vitesse de la fibre optique.  La durée de visibilité des satellites étant de 45 minutes. Depuis cette altitude moyenne, le décalage du signal est réduit à moins d’un vingtième de seconde (50 ms), à la vitesse de la lumière, au lieu d’une demi-seconde depuis l’orbite géostationnaire. Ce choix du satellite en orbite terrestre moyenne va non seulement réduire le coût de la constellation mais réduit la latence du signal car celui-ci devrait faire un aller-retour que les internautes connaissent lors du chargement d’une page Web. De plus, selon le communiqué de O3B, les pays touché n’ont pas l’infrastructure propice à la communication du 21ème siècle et sans plusieurs de ces régions, la seule façon de fournir de façon efficace, efficiente et en temps opportun est de le faire en utilisant le réseau satellitaire. Les quatre satellites envoyés seront déployés en septembre et les opérations débuteront en novembre. Au sol, O3b estime que ses systèmes de communication et d’exploitation sont prêts et le personnel n’attend plus que le grand moment. De l’autre côté, un monde nouveau s’ouvre à des milliards de personnes qui, jusqu’à présent, n’ont pas connu les avantages de la connectivité Internet à haut débit. Pour 3OB, ce sont des marchés où la demande devrait rester supérieure à l’offre au cours des 5 prochaines années. Enfin, avant le déploiement définitive, le réseau de satellites d’O3b comprend des clients tels que Etisalat, Digicel et Royal Caribbean Cruises

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Objet inanimé

L’Internet est un mot générique pour désigner selon les continents soit Facebook et la consommation de news et pour d’autre...

Fermer