L'Essentiel
6

Projet Tempus e-Science Mise en place d’un « Réseau maghrébin de laboratoires à distance »

Dans un contexte de forte demande de formation des pays du Sud au profit des techniciens supérieurs et des ingénieurs, le projet e-Sience « Réseau maghrébin de laboratoires à distance » retenu pour financement par la Commission européenne à l’issue du dernier appel à propositions Tempus, apportera une réponse dans le champ de l’Ingénierie. Le […]

tempusDans un contexte de forte demande de formation des pays du Sud au profit des techniciens supérieurs et des ingénieurs, le projet e-Sience « Réseau maghrébin de laboratoires à distance » retenu pour financement par la Commission européenne à l’issue du dernier appel à propositions Tempus, apportera une réponse dans le champ de l’Ingénierie. Le projet s’appuiera sur l’eLearning, complémentaire du traditionnel « présentiel », en intégrant les travaux pratiques à distance, et permettra de former un grand nombre d’étudiants en leur permettant d’accéder à des Travaux pratiques à distance. Le projet e-Sience est coordonné par l’Université Bordeaux 1 et associe 16 partenaires universitaires et industriels des pays maghrébins (Algérie, Maroc, Tunisie) et Européens (France, Grèce, Autriche et Roumanie). Les objectifs du projet sont, entre autres, d’essaimer trois eLab (Laboratoire de mesures à distance) au Maghreb, permettant aux étudiants des universités partenaires de faire des TP à distance ; mettre en réseau ces eLab pour un partage efficace des ressources matérielles ; créer des ressources pédagogiques actualisées et à mettre en ligne 15 Unités d’enseignement crées par les partenaires ; implanter une plateforme LMS (Learning Managment System) qui hébergera les ressources pédagogiques (cours, TD, tests auto correctifs et liens avec les eLab) créées par le Consortium. Cet ensemble d’outils et de contenus sera réellement efficace après le passage obligé des évaluations. Elles permettront l’accréditation des UE prévue par le système des ECTS. Ensuite elles seront intégrées dans les formations déjà habilitées par les Ministères en respectant le programme pédagogique établi. De plus le point de vue des industriels sera pris en compte car leur connaissance du terrain professionnel est fondamentale dans ce domaine de formation. Afin de pérenniser ce travail et de le faire profiter au plus grand nombre, l’ensemble de ces cursus sera diffusé, au niveau national, par les Universités Virtuelles et au niveau international et par l’organisation de conférences et de workshop. Les universités Mentouri de Constantine 1, le Centre Universitaire de Bordj Bou Arreridj ; l’Agence universitaire de la Francophonie « Bureau Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) et ALCOMPSYS Bordj Bou Arréridj sont parmi les partenaires retenus.


Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 6 comments

  • soh kenny armelle dit :

    disir integrer ce réseau de formation a distance

  • soh kenny armelle dit :

    j aimerais acceder a ce réseau et désir plus ample renseignements c est a dire les conditions d ‘accès

  • soh kenny armelle dit :

    impressionnant j aimerais y accéder

  • soh kenny armelle dit :

    bon projet

  • soh kenny armelle dit :

    quel style de commentaire voudriez vous . exemple de commentaire s il vous plait

  • soh kenny armelle dit :

    oui le monde doit etre un village planétaire

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    Alors qu’Algérie Poste « n’est pas à vendre » Mobilis ouvrira son capital en priorité à ses abonnés

    Le secteur de la Poste, qui assure un service public  à travers le territoire national, « ne sera jamais privatisé...

    Fermer