Geek-Week
0

Promotion touristique sur sites statiques !

On s’approche de la fin de l’année. C’est le temps des bilans et des bonnes résolutions, y compris dans le secteur des TIC. Mais certains Algériens veulent mettre à profit cette période de l’année pour prendre un peu de recul et des vacances. C’est ainsi qu’un citoyen a décidé de se connecter à Internet pour […]

geekweekOn s’approche de la fin de l’année. C’est le temps des bilans et des bonnes résolutions, y compris dans le secteur des TIC. Mais certains Algériens veulent mettre à profit cette période de l’année pour prendre un peu de recul et des vacances. C’est ainsi qu’un citoyen a décidé de se connecter à Internet pour voir où il pourra aller planter son décor d’évasion. Il veut un peu de dépaysement et un zeste d’authenticité. Il consulte la Toile et tombe sur le site web de l’établissement de gestion touristique (EGT Biskra). Il se dit qu’avec Internet, il va planifier son séjour sans se déplacer dans une agence. Après tout, les TIC ont bouleversé le secteur des voyages. Sous d’autres cieux, on compare les offres, on se fait une idée sur la destination en lisant les expériences vécues par d’autres internautes et on peut au moins réserver à distance. Mais, notre pauvre citoyen tombe des nues. Il se frotte les yeux pour s’assurer qu’il ne rêve pas. La réalité est là. Il trouve sur la page d’accueil une bannière publicitaire qui annonce les Thermalies (Salon de l’eau et du bien-être) qui a eu lieu à Paris du 20 au 23 janvier… 2011. Un événement qui a eu lieu il y a deux ans ! Rien que ça ! Difficile de faire plus fort ! Donc, absence d’actualisation. L’EGT Biskra fait bien la promotion de la destination France ! Alors que le citoyen voulait aller au Sud (la préférence nationale), on lui propose plutôt d’aller se refaire une santé en région parisienne. Deuxième remarque : il y a un seul lien qui fonctionne, celui  du complexe de hammam Salihine et le reste des liens sont muets. A vol d’oiseau de 2013, plusieurs organismes, sociétés et entreprises économiques optent encore pour un site vitrine (appelé également site plaquette ou site identité) qui peut servir de prétexte à un début de présence sur le Net, mais pas pour longtemps.  Mais sérieusement, y a t-il au moins un  webmaster à l’EGT Biskra ? En tout cas, le site ainsi conçu donne une mauvaise impression à l’internaute qui ne va plus le visiter à l’avenir. Comment dans ce cas précis parler de réceptif, c’est-à-dire de susciter un flux de touristes étrangers ? Pour se consoler, notre pauvre Algérien se rend au stade. Il se dit qu’en assistant à un match de football, il va se divertir un peu. Mais mal lui en a pris ? C’est comme s’il s’est aventuré en mer le jour de la grande tempête. Le show n’était pas sur le terrain mais sur les maillots des joueurs. Les trois opérateurs de téléphonie mobile rivalisent d’imagination. Et ce n’est pas la peine de détourner le regard car il va croiser la publicité des mêmes opérateurs sur des panneaux. L’un lui vante les mérites du multimédia, l’autre lui montre les économies qu’il peut faire en parlant plus et encore plus et un autre lui rappelle qu’il est le leader. Faute de société de l’information, il est en pleine société du spectacle, du tape-à-l’oeil. C’est toujours ça. Dans un même registre, l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (APOCE) d’Alger a programmé une conférence sur la « portabilité du numéro de téléphone, l’itinérance, c’est pour quand ? ». L’ARPT présente les justificatifs pour la non-commercialisation de la portabilité. L’APOCE a précisé que compte tenu des offres des différents opérateurs, et notamment des promotions fréquentes, les abonnés ont droit à établir le principe du choix et d’en profiter pour faire jouer la concurrence et saisir les opportunités du marché. La portabilité du numéro faisant de l’abonné le bénéficiaire véritable du numéro est une tendance dominante dans le monde sauf en Algérie où en en est encore au stade des hésitations. Pour y voir plus clair, il aurait peut-être fallu inviter la voyante du coin avec sa boule de cristal car les séminaires sur l’avenir des TIC se suivent et se ressemblent avec hélas la même incertitude : des discours, des recommandations et des petits fours à la clôture. Un petit tour et puis s’en vont…

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Un écran LCD dans une lentille de contact

Des chercheurs du CMST (Centre for Microsystems Technology) de l’université de Gand (Belgique) ont conçu des lentilles de contact capables...

Fermer