26503040
L'Essentiel
0

Promouvoir un usage discipliné d’Internet en entreprise

C’est dans une sémantique hautement technique que les participants au séminaire sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information ont baigné une journée durant le 20 septembre dernier, sous la houlette d’Atelcom, qui a convié à l’occasion ses partenaires Juniper, BlueCoat, IronPort, Websense et TrendMicro. Une «communauté» de logisticiens et d’experts en sécurité informatique […]

C’est dans une sémantique hautement technique que les participants au séminaire sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information ont baigné une journée durant le 20 septembre dernier, sous la houlette d’Atelcom, qui a convié à l’occasion ses partenaires Juniper, BlueCoat, IronPort, Websense et TrendMicro. Une «communauté» de logisticiens et d’experts en sécurité informatique qui ont déroulé à l’assistance présente le fil des dernières innovations dans le domaine de l’optimisation de la bande passante, de la protection sur Internet, du contrôle de son usage, etc.
Ouvrant le bal, M. Thami Drissi, expert en systèmes chez Juniper Networks, louera les mérites de la virtualisation de la protection derrière un Firewall, notamment à travers l’interface NetScreen qui «garantit une complémentarité avec les systèmes existants, accompagnée d’une exécution de la stratégie de protection en local, c’est-à-dire sur la carte réseau elle-même, libérant ainsi de la ressource et soulageant les servers». Il insistera également sur la «virtualisation des routers et des systèmes» pour gérer les exceptions (entre autres la redondance en mode full), particulièrement dans les tunnels VPN, avec la possibilité de tracer et de diagnostiquer toute anomalie dans les architectures réseaux. Des solutions qui ont remporté l’intérêt des grosses entreprises algériennes, notamment la DGSN ou Algérie Télécom, où le marché national représenterait déjà 100 millions de dollars pour une présence nouvelle de Juniper en Algérie. M. Drissi dira d’ailleurs que Juniper est en train de recruter du personnel local pour répondre au premier souci de sa clientèle : «un interlocuteur sur place».
En parallèle, il mettra en avant les technologies de détection des intrusions qui ne se contentent plus de la passivité qu’on leur connaissait mais deviennent actives, comprendre l’IDS (Intrusion Detection System) qui se mue en IPS (Intrusion Prevention System). Prenant le relais, M. Sofyane Sassi, directeur technique de la zone EMEA pour BlueCoat, axera son intervention orale sur le contrôle de l’usage d’Internet en entreprise. «Si les dangers notoirement connus tels que spams, vers, virus et autres malwares sont maîtrisables, sachez que le premier ??ennemi » d’une entreprise est son employé, voire son collaborateur. Une fois sur Internet, tout peut arrivé par lui, qu’il ait prémédité ou non», affirmera-t-il. La solution, selon lui, c’est Proxy SG, qui «laisse la bande passante pour un usage strictement professionnel». De plus, «il s’agit de contrôler l’accès au Web et non de le bloquer, recourant au filtrage de contenu». En fait, M. Sassi fera comprendre qu’«il indispensable d’instaurer une politique de connectivité des différents personnels et les responsabiliser à l’usage sain d’Internet». Il recommande l’utilisation d’«une charte» dont le respect sera surveillé par le biais de Visual Policy Manager, un programme qui pousse les collaborateurs et les utilisateurs d’Internet en entreprise à une discipline de fer en leur inculquant des «automatismes» pour une connexion sans danger et surtout professionnelle. Dans la même logique, Denis Gadonnet, responsable commercial d’IronPort, est intervenu sur la sécurisation des flux mail SMTP dont la solution filtre déjà le contenu de 350 millions de boîtes e-mail dans le monde. C’est une visibilité globale qui s’offre à un administrateur réseau afin de pouvoir séparer le bon grain de l’ivraie de la multitude d’e-mails entrants. Quant à M. Dominique Loiselet, directeur à Websense, il mettra un point d’honneur sur la surveillance de la Toile et de ce qui s’y passe, «le tout en temps réel». Ce sont 650 millions de sites par semaine qui sont scrutés pas Websense, car son c?ur de métier est, comme l’affirmera M. Loiselet, «d’inspecter Internet pour les entreprises». Au final, c’est TrendMicro qui présentera un condensé de ce qu’il sait faire en matière de sécurité contre toutes sortes d’intrusions virales. Des modules tout-en-un qu’il est possible de séparer afin d’ouvrir droit à des paramétrages plus poussés.-

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
EEPAD : débits ADSL quadruplés et appels téléphoniques gratuits

Le fournisseur de services Internet EEPAD compte marquer le coup en ce mois de ramadhan et bousculer aussi bien l'usage...

Fermer