26503040
L'Essentiel
1

Prospectives: Ce qui vous attend en 2014

La 3G Tout d’abord ce sera la 3G et donc l’Internet mobile. Un trimestre suffira pour que tout le monde puisse apprendre à mieux utiliser «la bête» et se rendre compte qu’il va falloir autre chose. Dans un pays de plus de deux kilomètres carré, l’arrivée de la 3G va se heurter à plusieurs difficultés […]

La 3G

Tout d’abord ce sera la 3G et donc l’Internet mobile. Un trimestre suffira pour que tout le monde puisse apprendre à mieux utiliser «la bête» et se rendre compte qu’il va falloir autre chose.
Dans un pays de plus de deux kilomètres carré, l’arrivée de la 3G va se heurter à plusieurs difficultés et pratiquement trois marchés vont s’ouvrir. Le premier est celui de ce qui ont déjà l’Internet à la maison et qui veulent la mobilité. le deuxième marché concerne ceux qui, malheureusement, n’ont pas la possibilité d’avoir de l’Internet à la maison et qui vont choisir la 3G qui sera certainement couplé à la Wifi pour pouvoir rayonner dans toute la maison. Le troisième marché concerne l’entreprise et plus particulièrement la TPE, les grands comptes ont les ingénieurs et techniciens qu’il faut et ont déjà fait des choix stratégiques. La Tpe, quant à elle, est le parent pauvre, se trouve dans des endroits qui ne sont pas couvert par l’ADSL, va pouvoir s’ouvrir au monde grâce à la 3G. Ces trois marchés vont aller crescendo et vont poser des difficultés aux 3 opérateurs de télécom. Algérie Télécom vient, enfin, de se réveiller et va proposer de la 4G à utilisation fixe, pour peu qu’il aille vers les zones où il n’y a pas de télécom. Les smartphones vont devenir le centre de votre vie et la demande pour l’accès instantané à l’information crée un besoin pour encore plus d’interconnexion.

la M2M
Le sport, c’est bon pour le santé. L’adage est bien connu, mais une récente étude de PWC vient confirmer la chose et indique que le fait d’exercer une activité physique régulière permet de mieux dormir, de diminuer l’hypertension, d’atténuer les troubles musculo-squelettiques, la broncho-pneumopathie ou l’ostéoporose, d’éviter les cancers du sein et du colon ainsi que le diabète.
Dans le monde, les applications mobiles de coaching sportif et les objets connectés comme les balances ou encore les bracelets électroniques de suivi d’activités sont assez développés. D’autres seront carrément connecté qui est basé sur un dispositif de surveillance de la pression artérielle capable également de filtrer les données en fonction des moments de la journée et d’afficher les données au rythme cardiaque. 2014 verra les bracelet et podomètre entrer sur le marché.

Le santé
D’autres applications mobiles de santé seront mises sur le marché. Il y en a aujourd’hui quasiment pour tout du suivi des diabétiques aux femmes enceintes en passant par les personnes en surpoids ou les problèmes de drogue, etc. Sauf que du côté du corps médical, ça ne suit pas. Nous n’avons toujours pas de carnet de santé, même si SSSS existe, et encore moins un carte de santé électronique avec des rappels de suivi envoyés par mail ou Sms. Le développement exponentiel des officine et autres clinique privés va les forcer à aller plus loin et dans un premier temps prendre en charge les rendez-vous chez les médecins en ligne ou par mail, même chose pour des examens ou des interventions chez le dentiste, le pédiatre ou autres.Et pour mieux gérer leurs clients, ils vont aller vers des serveurs pour stocker leurs ordonnances qui est un espaces non sécurisé. La question se pose alors.

La domotique
Ce domaine va exploser avec l’entrée de la 3G. Même si elle est connu par un très petit nombre, on se rend compte que la domotique a encore beaucoup de chemin à faire pour être vraiment connue. Une étude très intéressante à faire ! Le couple tablette et maison va creuser les premiers sillons d’information permettent de mieux vivre chez soi, de faire des économie et de toucher du doigt les solution domotique avec mini caméra, détecteur de présence, détecteur d’ouverture de porte, capteur météo, prise secteur commandée, détecteur de gaz brulé, déterminer le niveau de CO2, température (intérieure et extérieure), le niveau de bruit, etc. Et ce, avec graphiques à l’appui !
Nous avons fait un petit sondage autour de nous et on apprend que 99% des personnes interrogées n’ont aucune idée de l’existence des applications de la domotique, par contre presque tous me parlent de prise Internet, de systèmes de surveillance ou d’avertissement en cas de vol. Un sentiment d’insécurité règne en maitre malgré des années d’efforts il reste encore à faire un immense travail d’information. En effet, le consommateur se trouvera en décalage entre l’univers technologiquement avancé du bureau ou de son automobile, et sa vie dans un environnement domestique décalé. Cet état de fait va le pousser à aller vers du smart et pouvoir connecter son ordinateur à sa télévision et à d’autre dispositif et mettre en place la première brique de la domotique.
On constate encore trop souvent un décalage, non seulement de génération, mais aussi dans les besoins et les services. Et ceux qui fera décoller ce besoin doit répondre aux trois questions : Ce produit facilitera-t-il la vie ? Ce produit permettra-t-il de faire ce que l’utilisateur a envie de faire ? Ce produit présente- t-il un bon rapport coût-avantages ?

Le cloud
Le Smartphones seront bientôt en mesure de prévoir le prochain mouvement de consommateur, leur prochain achat ou d’interpréter les actions fondées sur ce qu’il sait, selon Gartner. Cette idée sera réalisée sur la base des données d’un individu recueillies grâce à la multitude de capteurs et des décision qu’aura fait son propriétaire.
Et cette étape se fera grâce au Cloud computing.
Votre Smartphone est de plus en plus intelligents, et certain s’y aventure en disant «qu’ils seront plus intelligents que vous». En effet, votre smartphone saura vous réveiller assez tôt pour une réunion avec votre patron ou un client. Il saura que vous êtes dans un embouteillage et il enverra simplement des excuses pour retarder ou annuler une réunion.
Il faut savoir que votre smartphone recueille des informations contextuelles du calendrier, des capteurs, de l’emplacement de l’utilisateur et des données personnelles et qu’il les mouline grâce à sa puissance de calcul et son stockage de donnée dans le Cloud.
Les téléphones mobiles seront plus intelligents que les personnes non en raison d’une intelligence intrinsèque, mais parce que le Cloud et les données stockées dans le Cloud leur fournira la capacité de calcul pour donner un sens à l’information qu’il semblera qu’il soit intelligent. «Nous supposons que les applications vont acquérir des connaissances au fil du temps et avec l’apprentissage avoir de meilleures prévisions de ce que les utilisateurs ont besoin et veulent, avec la collecte de données et la réponse se passe en temps réel» est il écrit dans le rapport de Gartner 2013.Au cours des cinq prochaines années, les données qui sont disponibles sur nous, nos goûts et ce que l’on aime pas, notre environnement et les relations seront utilisées par nos terminaux mobiles pour faire croître leur pertinence et, finalement, améliorer notre vie. N’est ce pas ce que l’on cherche?

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There is 1 comment

  • abdelkader annaba dit :

    Merci pour l’article et l’analyse

    mais on est très loin des ces concepts culturellement et techniquement.

    il faut travailler durement pour rattraper le retard

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    L'Administration électronique en Algérie: Aller au-delà de la mise en ligne d’informations

    Le Conseil des Ministres a examiné et approuvé un projet de loi relative aux titres et documents de voyages, qui...

    Fermer