edito
0

Puzzle

Ce n’est plus une question de savoir quand et comment le mobile va s’imposer comme une plate-forme de paiement mais quand la Banque d’Algérie et la Satim va mettre de produits epaiement à destination du consommateur algérien car comme tout le monde la sait, l’algérien n’a pas l’habitude des paiements électronique ni des paiements par […]

uneC323Ce n’est plus une question de savoir quand et comment le mobile va s’imposer comme une plate-forme de paiement mais quand la Banque d’Algérie et la Satim va mettre de produits epaiement à destination du consommateur algérien car comme tout le monde la sait, l’algérien n’a pas l’habitude des paiements électronique ni des paiements par carte et encore moins des paiements par cheque. Il a fallu 80 ans pour que 50% de la population européenne ait une automobile, 70 ans pour le téléphone, 50 ans pour l’électricité. Il n’aura pas fallu 20 ans pour Internet. Pour la carte électronique et le epaiement, le marché algérien, constitué de plus de 60% de jeune, est prêt. Il y a une période d’éducation et il faut passer par là. Plus vite on l’a fait, plus vite on gagnera sur le moyen terme. Les grandes caractéristiques du climat économique et politique -élection présidentielle- sont peu susceptibles de changer beaucoup dans la première partie de la prochaine année. Le processus sera probablement graduel et peut prendre la plus grande partie de l’année 2014 à venir. Le plus grand changement du eBanking est le début de la croissance tant attendu par la prise en charge de développeur de l’Internet mobile. Pour les cinq dernières années, selon un rapport de Gartner, les transactions mobiles ont connu une croissance moyenne annuelle de 118% pour les seuls États-Unis. Afrique et en Asie-Pacifique. Un chiffre énorme montrant par là que le mobile est un moteur de croissance. L’évolution de la Data en Algérie augmente et les pièces d’un écosystème sont en cours de création, même si on ne le voit pas encore. Si on y prête un peu d’attention, l’écosystème est là, éparse, discontinue, délié mais présent. Un peu comme un puzzle qu’il faudra rassembler, structurer et équilibré pour pouvoir soutenir une période de croissance forte qui ne dépendra pas du pétrole et autre gaz naturel mais du travail. Mutation dites-vous. Alors «mutons» aurait dit Assimov.

 

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Formation Du Club De Presse De Nedjma Ooredoo Vulgarisation des usages de la 3G

Nedjma Ooredoo a organisé jeudi dernier la 45ème session de formation de son Club de presse, au profit des journalistes...

Fermer