L'essentiel
0

Rapprochement entre IBM et ARM: Vers une normalisation de l’IoT

A croire qu’Intel n’a pas de chance. Après avoir été «rejeté», le patron d’Apple pour le premier iPhone en 2007, ARM vient de se rapprocher d’IBM pour le marché des IoT- Internet of things, l’internet des objets- Le développeur d’IBM va utiliser des chipset ARM pour construire des applications IoT d’une manière productive. Pour ce […]

ibm armA croire qu’Intel n’a pas de chance. Après avoir été «rejeté», le patron d’Apple pour le premier iPhone en 2007, ARM vient de se rapprocher d’IBM pour le marché des IoT- Internet of things, l’internet des objets- Le développeur d’IBM va utiliser des chipset ARM pour construire des applications IoT d’une manière productive. Pour ce faire, IBM a renforcé sa plateforme de cloud IoT, appelée IoT Foundation avec de nouvelles fonctionnalités pour la gestion des risques et l’analyse des données. Basé sur les services de plateforme Bluemix d’IBM, IoT Foundation est un ensemble de services de configuration, de sécurité, de fonctionnement, et d’analyse basés sur le Cloud qui peut être utilisé pour alimenter les systèmes distribués IoT. Et pour cela, IBM a choisi la ligne Mbed d’ARM qui est conçue spécifiquement pour la faible puissance et pour les dispositifs connectés à Internet. En effet, selon les spécifications, les processeurs mbed sont idéalement adaptés pour les appareils industriels, les capteurs météorologiques et de surveillance vestimentaires, entre autres utilisations, selon IBM car ils ont une très petite consommationL’intégration signifie que le Cloud IBM va reconnaître les appareils fonctionnant mbed automatiquement, sans configuration, ni administrative supplémentaire. De plus, la plateforme peut recueillir des données de ces dispositifs tel que son fonctionnement, ses capteurs….
Les données, ainsi recueillies, peuvent être utilisées pour la gestion et l’optimisation des dispositifs, et être analysées afin de trouver des moyens d’améliorer les opérations. L’intégration fournit également un moyen plus facile de contrôler l’équipement IoT à distance et pour envoyer des alertes aux utilisateurs des appareils. Par exemple, une machine à laver défectueuse pourrait alerter l’utilisateur qu’il lui faut un réparateur et même appeler le réparateur pour prendre un rendez-vous.
Ce rapprochement IBM-ARM permettra à la IoT Foundation d’aller vers des outils pour aider à la gestion des risques. En effet, le monde des Iot est susceptible d’être infecté ou bien on peut détourner son utilisation. L’expérience d’IBM dans ce domaine est immense dans des domaines tels que la finance, l’énergie ou le gouvernement. Enfin, ce partenariat va certainement déboucher sur des normes qui deviendront internationales de facto. On attend les premières applications ou les premiers changements dans les chipset d’ARM.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
uneB368
Edito 368: 4G et développement

Pourquoi parle-t-on de TIC dans les pays du Nord ? Comment les TIC transforment les pays? Leur puissance, la variété...

Fermer