ActuNet
0

Recommandations du Séminaire International sur la Cyber Sécurité -SICA 2018-

Au terme de cette rencontre de deux jours, les participants au séminaire international sur la cyber sécurité (SICA-2018),  ont appelé les autorités concernées à « renforcer en ressource humaine spécialisée et outils techniques développés les structures nationales et les services de sécurité en charge de la prévention et de la lutte contre les infractions liés aux TIC ». Les […]

Lecture des recommandations 

Au terme de cette rencontre de deux jours, les participants au séminaire international sur la cyber sécurité (SICA-2018),  ont appelé les autorités concernées à « renforcer en ressource humaine spécialisée et outils techniques développés les structures nationales et les services de sécurité en charge de la prévention et de la lutte contre les infractions liés aux TIC ».

Les participants ont, en outre appelé mercredi soir à la création d’une instance technique auprès de la présidence de la République, composée de toutes les compétences relevant des institutions de l’Etat concernées par la lutte contre la cybercriminalité. Cette instance comprendra le Service central de la cyber défense et la sécurité des systèmes informatiques, le Commandement de la Gendarmerie nationale, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), outre l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liés aux TIC en vue de « coordonner les efforts et mutualiser les compétences nationales pour une lutte efficace contre la cybercriminalité en phase de la grande mutation numérique que connait l’Algérie ».

Ils ont plaidé également pour « la consolidation des réalisations actuelles en matières de lutte contre la cybercriminalité en associant l’ensemble des parties nationales agissantes et en prenant en compte toutes les menaces cybernétiques, notamment celles liées aux E-services ».

Dans le cadre de lutte contre la cybercriminalité, les participants ont recommandé en outre « la mise en place d’un incubateur national pour les startups algériennes dans le domaine de la cyber sécurité, en vue de développer une technologie algérienne, seul garant d’un cyberespace national sécurisé ».

A ce propos, ils ont appelé à l’association de l’université algérienne et des différents centres de recherche à travers « le lancement de projets de recherche en cyber sécurité pour favoriser l’émergence de compétences nationales dans ce domaine sensible et créer le label algérien ».

De même qu’a été recommandé l’association du citoyen, de la société civile, des différents ministères et instances nationales concernés à la consécration d’une nouvelle culture de cyber sécurité à travers « la coopération directe avec les corps de sécurité pour garantir la cyber sécurité nationale et la prévention contre la cybercriminalité ».

Par ailleurs, les participants à ce séminaire ont mis en exergue l’importance du renforcement de la coopération en matière de cyber sécurité, notamment avec les pays dont l’expérience est reconnue et du suivi de la mise en £uvre de ces recommandations à travers la création d’une commission qui veille à la concrétisation d’un plan d’action dans ce sens.

Soulignant le haut niveau des experts intervenants et la diversité du programme, les participants ont plaidé pour la promotion de ce séminaire international en « conférence internationale sur la cyber sécurité ».

Dans une allocution au terme des travaux de ce séminaire, le Commandant de la GN, le Général major Menad Nouba a affirmé que ses services s’attèleront « de suite » à la prise en charge des recommandations, soulignant, à ce propos, que « le travail dans ce domaine n’est jamais fini et que la nature du cyberespace exige des efforts continus pour construire la confiance numérique essentielle à la pérennité de tous les E-services disponibles dans le cyberespace ».

Il a indiqué, dans ce sens, que le Commandement de la GN intégrait de façon « permanente » l’axe cyberespace dans toutes les stratégies internes mises en place pour apporter une réponse opérationnelle aux menaces qui pèsent sur la sécurité des personnes et des biens et à la sécurité  publique, en général ».

Relevant que la collaboration étroite et constructive entre tous les acteurs du cyberspace, à savoir les pouvoirs publics, institutions, universités, entreprises publiques et privées et utilisateurs finaux, peut

faire face à ces défis, le Général major Nouba a indiqué que ce genre de séminaire constituait « un outil important pour l’examen de la situation actuelle ainsi que les acquis réalisés en Algérie et offre, en outre, un espace d’échanges permettant de soulever les insuffisances, promouvoir la coopération et développer les lignes stratégiques à entreprendre ».

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
SICA 2018 Cybersécurité et confiance numérique

Dans une société de plus en plus dépendante des systèmes d’informations, l’intégrité et la sécurité des infrastructures numériques sont des...

Fermer