ActuNet
0

Red Hat affiche un bénéfice net en baisse de 12%

Quatrième société la plus innovante du monde selon le magazine Forbes et premier fournisseur mondial de solutions open source, Red Hat a généré un chiffre d’affaires de 323 millions de dollars au second trimestre de son exercice fiscal 2013 clos le 31 août, soit une progression de 15 % par rapport à la même période […]

Quatrième société la plus innovante du monde selon le magazine Forbes et premier fournisseur mondial de solutions open source, Red Hat a généré un chiffre d’affaires de 323 millions de dollars au second trimestre de son exercice fiscal 2013 clos le 31 août, soit une progression de 15 % par rapport à la même période l’an dernier. A eux seuls, les abonnements ont représenté 279 millions de dollars de revenus, soit une hausse de 17 % sur un an. En revanche, le résultat opérationnel de Red Hat a baissé de 5 % à 50 millions de dollars (norme GAAP), pour une marge de 15,5 %. Quant aux bénéfices du fournisseur de solutions open source, ils ont également reculé. Alors que Red Hat dévoilait l’an dernier un bénéfice net trimestriel de 40 millions de dollars, ou 20 cents par action, la société américaine a généré un bénéfice de 35 millions de dollars (-12 %) au deuxième trimestre de son exercice en cours, ou 18 cents par action. Or le consensus des analystes était de 29 cents par action. Cette contre-performance a été influencée par une hausse des investissements de l’entreprise dans son activité de stockage, avec le lancement fin juin de Red Hat Storage Server 2.0, et par deux petites acquisitions dans le middleware, celles de FuseSource et Polymita, a indiqué Charlie Peters, vice-président exécutif et directeur financier de Red Hat.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Huawei, Qualcomm et T-Mobile misent sur la « VoLTE »

Huawei, Qualcomm et T-Mobile ont mis leur savoir-faire en commun pour assurer le transfert sans couture du signal entre les...

Fermer