edito
0

Rumeurs d'été

L’été 2006 risque d’être chaud, et même très chaud, dans le monde des TIC et… toujours son lot de rumeurs. Beaucoup de bruits autour du domaine. On parle de démission mais aussi de changement. En ce qui concerne l’Autorité de régulation de la poste et des télécoms, alias ARPT, on parle d’un changement au niveau […]

L’été 2006 risque d’être chaud, et même très chaud, dans le monde des TIC et… toujours son lot de rumeurs. Beaucoup de bruits autour du domaine. On parle de démission mais aussi de changement. En ce qui concerne l’Autorité de régulation de la poste et des télécoms, alias ARPT, on parle d’un changement au niveau du bureau avec peut-être la nomination d’un président de l’ARPT. Il faut tout de même savoir que M. Belfodil est président par intérim depuis que son prédécesseur, Amar Tou, est parti vers le ministère de la Poste et des Technologies de l’information. De plus, la nomination de M. Ouarets au poste de PDG d’Algérie Télécom, que l’on dit partant, a encore «dégarni» le bureau de l’ARPT. Le bureau est passé de sept membres à cinq. Il a fallu plus d’une année pour qu’un sixième membre soit nommé et il en faut, d’après la loi, sept. Ainsi, le quorum est de cinq. Toujours à l’ARPT, le bruit d’une démission du directeur général, qui était silencieux, est devenu assourdissant. Nous l’avons contacté et il nous dit : «Non, je n’ai pas démissionné et je n’ai pas à démissionner de mon poste.» Cette vague de changements concerne aussi le ministère des PTIC où les rumeurs commencent à devenir plus audibles mais moins précises. Il faut tout de même rappeler que c’est le seul domaine (les télécoms) à avoir apporté plus de 6 milliards de dollars d’IDE, dépassant de très loin ce qu’ont rapporté les géants du pétrole, rendant l’offre de téléphonie, qu’elle soit fixe ou mobile, à la portée du citoyen.
De plus, six années après la promulgation de la loi des télécoms (loi 2000-03) et l’entrée en vigueur du deuxième opérateur télécom fixe, aucune association de consommateurs en vue. Et on parle -rumeur quand tu nous tiens- d’une association de consommateurs qui viendrait de… l’ARPT. Passons ! En fin de compte, c’est tout le microcosme des TIC qui est en train de bouger et ce mouvement secouera nécessairement l’ensemble des opérateurs qui activent dans ce domaine. L’été 2006 risque d’être chaud et même très chaud.

PS : Je dédie ce numéro aux chouhada qui se sont sacrifiés pour que vive l’Algérie libre et indépendante.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
L'INI fonce sans hésitations sur le Web

Il participera pendant longtemps à ce développement. Aujourd'hui, il se fixe comme objectif de «former des éléments compétents capables de...

Fermer