L'Essentiel
0

Samsung Algérie Le Galaxy S2 et le Tab10.1 dévoilés

Au-delà de ses caractéristiques techniques et de ses capacités multimédia qui en font quasiment un ordinateur de poche, le Samsung Galaxy S2 sera surtout un levier de croissance pour le marché algérien et un atout de consolidation de la position de Samsung dans le pays Il s’en est passé bien des choses depuis février 2011, […]

Au-delà de ses caractéristiques techniques et de ses capacités multimédia qui en font quasiment un ordinateur de poche, le Samsung Galaxy S2 sera surtout un levier de croissance pour le marché algérien et un atout de consolidation de la position de Samsung dans le pays
Il s’en est passé bien des choses depuis février 2011, date de sortie du smartphone qui aura propulsé, jusqu’à il y a à peine une semaine, Samsung au rang de premier fabricant et vendeur mondial de téléphones intelligents, reléguant Apple et sa panoplie d’iPhone à la deuxième place du podium. Et tout le mérite en revient au Galaxy 2, un bijou technologique. Il a été présenté par Samsung Algérie le 17 novembre dernier, comprendre qu’il a intégré le marché formel depuis cette date car le circuit informel, lui, l’avait déjà introduit dans le marché national. Au-delà de ses caractéristiques techniques et de ses capacités multimédia qui en font quasiment un ordinateur de poche, le Samsung Galaxy S2 sera surtout un levier de croissance pour le marché algérien et un atout de consolidation de la position de Samsung dans le pays. Nonobstant un prix qui place l’appareil dans la catégorie haut de gamme -il sera vendu à un peu plus de 65 000 DA-, Samsung n’en reste pas moins convaincu qu’il occupera des positionnements forts auprès des consommateurs ; particulièrement les plus technophiles. Dans une précédente déclaration, Raouf Askouri, Product Manager chez Samsung Algérie, avait affirmé que le fabricant coréen a réalisé « 15% de ventes de smartphones en Algérie du total de son volume d’affaires global ». Néanmoins, à la question de savoir si dans le « business model » de la filiale algérienne, il était prévu de vendre le Galaxy à travers un conventionnement avec les opérateurs mobiles, qui serviront de relais de vente sous réserve de s’y abonner, la réponse de notre interlocuteur étais sans ambages : « Non, car au vu de la nature de marché, dominé par le prépayé, il sera très difficile de recourir à cette méthode ». Et de poursuivre : « Les opérateurs doivent être dans une situation de profitabilité maximale pour que ce soit possible. » Ce qui ne sera pas le cas à moyen terme au vu des investissements nécessaires que les opérateurs mobiles devront consentir pour mettre à niveau leurs réseaux respectifs pour se préparer à la 3G. En plus du Galaxy S2 ; Samsung Algérie avait également mis à profit cette journée pour lancer officiellement la tablette numérique 10.1 pour laquelle le premier débouché semble tout indiqué : le marché des entreprises. Là aussi, le prix de la tablette est élevé, se situant dans la fourchette des 70 000 DA. Malgré un prix qui pourrait en rebuter plus d’un, Samsung croit dans le potentiel de vente. Tout ce que nous pouvons regretter en revanche, c’est l’inexistence d’un calendrier de mise à jour du micrologiciel, tous deux étant à base de Honeycomb pour la tablette et Gingerbread pour le Galaxy S 2, alors qu’à un niveau mondial, des mises à jour vers la dernière version d’Android, Ice Cream Sandwiche, sont soit prévues, soit confirmées.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Journée sur l’entreprenariat à l’école polytechnique Enraciner l’esprit d’entreprendre chez les étudiants

L’Ecole polytechnique d’Alger a eu sa journée entreprenariat avec la participation de l’ASI et de Casbah Angel. Ces initiatives ne...

Fermer