ActuNet
0

Siemens organise son « innovation day à Alger »: Industrie 4.0, data, Cloud, productivité au menu

La présence d’un haut cadre du directoire de Siemens en Algérie, en l’occurrence Klaus Helmrich, membre du Directoire de Siemens AG, en charge de l’Europe et de l’Afrique ainsi que des Divisions Digital Factory et Process Industries and Drives au niveau mondial,  un spécialiste de la digitalisation des usines et des processus, nous permet de […]

La présence d’un haut cadre du directoire de Siemens en Algérie, en l’occurrence Klaus Helmrich, membre du Directoire de Siemens AG, en charge de l’Europe et de l’Afrique ainsi que des Divisions Digital Factory et Process Industries and Drives au niveau mondial,  un spécialiste de la digitalisation des usines et des processus, nous permet de mieux voir ce qui est entrain de se faire dans le monde et peut être, éviter des erreurs qui peuvent nous coûter très cher.

« La numérisation est désormais incontournable dans les sociétés modernes, et elle s’appuie très largement sur les technologies de l’information et les produits logiciels » explique Klaus Helmrich, membre du Directoire de Siemens AG, en charge de l’Europe et de l’Afrique ainsi que des Divisions Digital Factory et Process Industries and Drives au niveau mondial. Il  ajoute que « la mutation progressive de l’Internet en un réseau où même les objets, les appareils, les machines et les systèmes communiquent entre eux, nous fait vivre un changement radical. ». Ce changement, appelé Industrie 4.0 est, comme le décrit notre interlocuteur par « une intégration des mondes numérique et réel à une plateforme d’entreprise numérique ». Digital factory ou l’utilisation de la data dans le processus industriel. Il dira aussi que «l’intégration de la data tout au long des chaînes de valeur industrielles devient de plus en plus cruciale pour la pérennité des entreprises de développement ou de fabrication ». Et qui dit data parle haut et fort de Cloud. Nous lui posâmes la question de savoir si Siemens est entrain de se transformer en entreprise du Cloud. Sa réponse est sans ambiguïté. « Non, nous ne sommes pas une entreprise du Cloud mais nous utilisons le Cloud dans nos développements digitaux » tout en ajoutant que « nous nous appuyons sur IBM ou d’autres pour nous fournir du Cloud ». Siemens dira-t-il « continuera à produire pour l’industrie des machines et outils pour l’électrification, le train mais aussi pour le pétrole avec des logiciels permettant l’intégration exhaustive des données de développement, de production et des fournisseurs mais aussi prennent en charge la conception et le développement des produits grâce à la simulation mais aussi aux modèles [mathématiques Ndlr] et leur itération fonctionnelle ». En effet, les ordinateurs, aujourd’hui sont devenu tellement puissant qu’ils peuvent gérer des calculs et des simulations de propriétés et fonctions allant même jusqu’au test des modèles.

De plus, ce que nous dit le responsable de Siemens, c’est que les entreprises doivent être capables d’exploiter les données de la production et des services afin d’apporter des modifications et de procéder à de nouveaux développements. En un mot, être extrêmement pro réactif car les industriels sont actuellement confrontés à un profond bouleversement : la fusion des mondes réel et virtuel des processus de développement et de fabrication des produits au travers des logiciels industriels et des technologies de l’information. La keynote de Klaus Helmrich, qui était en Algérie pour deux jours, nous donne quelques clés tout en montrant que les IT peuvent aider fortement l’industrie. Et en Algérie, nous sommes en pleine période de ré-industrialisation.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Snapchat va entrer en bourse en mars prochain

Avec l’entrée en bourse de Snapchat prévue pour mars prochain, le célèbre service de messagerie éphémère a été dans l’obligation...

Fermer