Non classé
0

«SLC compte s'investir dans la téléphonie mobile de quatrième génération»

{{IT Mag : «Numidia»… l’aboutissement d’un ambitieux projet ?}} Lotfi Nezzar : Ambitieux certes mais qui n’aurait pu voir le jour sans le consensus d’une volonté commune. Le lancement devait, en fait, se faire il y a quelque temps. Nous avons préféré temporiser. Notre business-plan était élaboré depuis 1999 avec une visée à moyen terme […]

{{IT Mag : «Numidia»… l’aboutissement d’un ambitieux projet ?}}

Lotfi Nezzar : Ambitieux certes mais qui n’aurait pu voir le jour sans le consensus d’une volonté commune. Le lancement devait, en fait, se faire il y a quelque temps. Nous avons préféré temporiser. Notre business-plan était élaboré depuis 1999 avec une visée à moyen terme pointue. Avec notre partenaire Télémédia, nous apportons une technologie innovante sur un marché porteur à souhait. Avec le IP et le WiMax, nous possédons une année d’avance et une encore avec le Centrex sur tous les opérateurs locaux.

{{Avec ses solutions IP, pensez-vous que Numidia fera figure de «troublions» sur le marché national de la téléphonie ?}}

Numidia est un opérateur réseau et de services. Nous ne voulons pas entrer dans une guerre et notre objectif n’est pas de casser le marché mais celui d’offrir la meilleure qualité de service aux prix les plus attractifs. D’ailleurs, nous avons déjà reçu des commandes d’entreprises et la finalisation des premiers packages est en cours.

{{Considérez-vous votre réseau WiMax comme performant ?}}

Dans notre démarche de post-lancement de Numidia, nous avons suivi scrupuleusement le cahier des charges imposé par l’ARPT. Pour tout vous dire, notre force réside dans le réseau du fait de la technologie utilisée. Il ne faudrait pas oublier non plus qu’un réseau est vivant, que la défaillance zéro n’existe pas mais la minimiser est possible. Le client n’est pas une balle de ping-pong, il y va de sa satisfaction !

{{Quels sont vos objectifs de marché face à la concurrence ?}}

Nous occupons le terrain de manière effective. Nous ne nous préoccupons pas de la concurrence. Mais si celle-ci venait à lancer sa gamme IP, cela ne créerait qu’un stimulus et une complémentarité dont le bénéficiaire sera le client final. Pour preuve, depuis juillet 2005, 800 entreprises au niveau d’Alger sont connectées au réseau de SLC avec un ratio de 20 utilisateurs par entreprise. Notre principale clientèle est constituée de PME/PMI, des institutions publiques et gouvernementales et d’un nombre important d’entreprises étrangères.

{{Vous avez rappelé dans votre discours inaugural que «les intérêts économiques ne prévalaient pas sur le dessein citoyen»… Qu’entendez-vous par-là ?
}}
Chez SLC, nous avons une vision citoyenne dans notre démarche et nous essayons de contribuer à l’évolution des échanges commerciaux et la transmission du savoir. Nonobstant, cela s’intègre dans une stratégie de développement global. Nous favorisons notamment le partenariat avec des entreprises algériennes pour promouvoir la création de l’emploi.

{{Vous vous êtes aussi engagé dans la valorisation des jeunes compétences…}}

Tout à fait ! Nous mettons en place, au niveau de SLC, des encadrements pour des universitaires stagiaires, une prise en charge et un suivi assuré afin de donner la chance aux jeunes diplômés à travers des conventions avec des universités algériennes, à l’image de l’USTHB, des universités d’Oran, de Tlemcen… En un mot, valoriser le potentiel local.

{{Quelles sont les perspectives de SLC ?}}

Tout d’abord, l’internationalisation de SLC car l’extension et l’émancipation vont dans la logique des choses. Nous avons enregistré la marque «Numidia» dans plusieurs pays. Au niveau continental -les pays limitrophes en ligne de mire- nous le ferons dès que les conditions y seront favorables. Aussi, SLC objecte aussi de s’investir dans la téléphonie mobile de quatrième génération (4G), avec l’intégration de l’IP.
D’autre part, nous sommes en contact avec Alcatel pour l’intégration de solutions IP pour les grandes entreprises. Enfin, nous serons présent au salon Hi-Tech organisé par le World Trade Center Algeria (WTCA).

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Un joint-venture qui a du contenu

«Le jeune bébé issu de cette union aspire à devenir un acteur majeur du marché des télécoms. Avec notre technologie...

Fermer