L'Essentiel
0

SMARTPHONES à bas prix : SUIVEZ LE GUIDE

Avec l’arrivée imminente de la 3G ; c’est le moment idéal de penser à s’équiper en conséquence. Malheureusement, le côté mercantile des commerçants n’est pas des plus pratiques pour nous aider dans notre choix. Voici un topo des  meilleures offres « Low Cost », lire bon marché, qu’on peut trouver dans nos magasins. Nous répertorions ici les smartphones […]

Avec l’arrivée imminente de la 3G ; c’est le moment idéal de penser à s’équiper en conséquence. Malheureusement, le côté mercantile des commerçants n’est pas des plus pratiques pour nous aider dans notre choix. Voici un topo des  meilleures offres « Low Cost », lire bon marché, qu’on peut trouver dans nos magasins.

Nous répertorions ici les smartphones les plus a même de satisfaire les bourses les plus modestes et les consommateurs les plus exigeants. Ainsi, nous vous avons concocté une petite sélection en prenant en considération certains critères, exit les produits du regretté Steve Jobs, vu leur positionnement clair dans la catégorie haut de gamme, et par conséquent loin de ce que nous recherchons à savoir le « LowCost ». Pour ce qui est des produits du fabricant canadien RIM, le BlackBerry, il est préférable d’y souscrire via un opérateur téléphonique afin de pouvoir bénéficier de la pleine compatibilité avec les solutions messagerie et mails disponibles. Enfin, en ce qui concerne les Windows Phone, étant majoritairement échelonnés sur la même marge de  prix flirtant avec celui du haut de gamme; notre choix s’est resserré sur les smartphones Android qui s’avèrent être, hormis leur critère de prix, de très bons choix vu le « market » étoffé. Suivez le guide…

1er choix : Le ZTE BLADE


Difficile de faire plus fort question « LowCost ». ZTE, marque chinoise florissante que le consommateur algérien ne connaît que trop bien et qui reste pourtant, malgré des produits de qualité indéniables, encore méconnue en Occident, a frappé un grand coup à la fin de 2010 en proposant son deuxième smartphone. Ayant tiré les leçons des erreurs de son aîné, le Link, le ZTE Blade, commercialisé chez divers opérateurs mobiles sous des appellations aussi exotiques que le San Francisco, le Libra ou la plus sobre appellation  « le tactile Internet 2 » a des prix renversants. Moins de 100 euros mais qui malheureusement ne se trouve en notre contrée disponible que via les marchands non officiels et autres Web commerçants dans la fourchette des 14000 à 19000 dinars. Il a largement de quoi séduire : certes l’autonomie est un peu maigre avec  ses 6h d’autonomie en 2G et 4 heures d’autonomie en 3G; on est un peu déçu mais dès sa prise en main on reste loin de l’impression de produit « chinois » tant la qualité est au rendez-vous. D’entrée de jeu, on est ébloui par son écran Superamoled de 3,5 pouces digne des hauts de gamme – l’écran rivaliserait même en qualité avec celui du Galaxy S- avec sa grande luminosité et ses 800×480 pixels de résolution – l’écran se place même en haut de ce comparatif. Pour le reste, le Blade est dans la norme de l’entrée de gamme avec un appareil photo de 3.2 mégapixels prenant des photos correctes. Il cadencé par un processeur 600 MHz ARM 11, inutile de dire qu’il n’y a pas de Flash – vu la gourmandise de celui-ci en processeur – mais avec ce processeur, sur le Net, lecture de tous supports multimédia et jeux pourront marcher de manière fluide et agréable sur le Blade. En conclusion, pour peu que vous puissiez tomber sur ce modèle, nous ne pouvons que vous le conseiller surtout pour le prix et pour peu que l’autonomie restreinte ne vous rebute pas.
Les dauphins ne sont autres que le Samsung Galaxy Ace, le LG Optimus One, le HTC Wildfire S  et l’AlcatelOne Touch 990 que l’on peut trouver chez certains commerçants à des prix abordables dans la fourchette des 25 000 DA pour peu qu’on sache où aller chercher, même si l’on a pu trouver en magasin l’Alcatel One Touch. Ces 4 modèles possèdent à quelques différences près les mêmes spécificités, à savoir la dernière version de l’OS Android (Gingerbread 2.3), le GPS, la radio FM, le lecteur de cartes micro supportant jusqu’aux cartes 32 gigas, les fonctionnalités 3G ainsi que le support de la majorité des formats multimédia, malgré la restriction du Flash, et l’accès à l’Android Market avec sa multitude d’applications ayant contribué au succès du robot vert. Mention spéciale pour le Huawei Idéos qui arrive à se distinguer par son prix et ses qualités honorables.

Samsung Galaxy ACE
Avec un nom comme celui-ci et une lignée aussi pesante que celle du Ace – être le petit frère du Galaxy S n’est pas de tout repos – le Ace se devait de faire fort, et la mission qui lui incombe est des plus dures, à savoir allier le confort du smartphone haut de gamme et le feeling du Galaxy S à des petites bourses, et même s’il ne parvient à satisfaire pleinement à cette mission, le Ace réussit à joindre les mondes du haut et du bas de gamme dans ce petit combiné. Certes avec un écran de 3,5 pouces avec une résolution de 480×320 pixels ; on est loin du Superamoled du Galaxy S, mais la prise en main nous offre une sensation de solidité et de finition à laquelle la firme coréenne nous a bien habitué. Pour le prix, ce téléphone s’avère une très bonne affaire notamment avec un appareil photo de 5 mégapixels et un flash LED qui permet de faire de jolies photos. En revanche, pour les vidéos, tournez votre chemin car avec du QVGA à 15 images par seconde, les vidéo sont à peine bonnes aux MMS. Le CPU, quant à lui, est le plus puissant de ce comparatif avec un processeur ARM 11,  cadencé à 800 MHz, jumelé à un GPU Adreno 200. On est toujours dans la limitation du Flash mais la navigation reste fluide et agréable, et même les jeux – pour peu qu’on ne veuille pas s’adonner aux derniers hits sous Tegra – marchent impeccablement. Enfin, pour les baroudeurs en quête d’autonomie, ce combiné offre la meilleure autonomie du comparatif avec ses 11h d’appel en 2G et ses 6h30 en 3G. Donc le Galaxy Ace, sans être la bombe qu’était et est son frère le « Galaxy S », reste une bonne adresse qui fera le bonheur de ceux qui désirent s’adonner au petit robot verdâtre à petit frais. On le retrouve dans nos magasins à moins de 20 000 DA.

HTC Wildfire S


Le HTC est une valeur sûre du monde « smartphones » et le Wildfire est un beau porte-étendard de la flottille entrée/moyen de gamme de la marque. Après le Wildfire et son beau succès, la dernière mouture entre en scène. Inutile de dire qu’on est loin du Desire ou bien du Sensation. Rien qu’à la finition du tout en plastique, on sait qu’on est dans la catégorie d’entrée de gamme, on regrette un petit peu la finition plastique/métal du Wildfire. Sinon on reste toujours dans des proportions compactes avec son écran 3,2 pouces aux résolutions usuelles à savoir 480×320 pixels contrairement aux 320×240 du modèle précédent mais qui reste très agréable à l’utilisation notamment grâce à la surcouche maison HTC Sense, la RAM passe de 384 Mo à 512 Mo, ce qui en fait le modèle avec le plus de RAM de ce comparatif. Ce qui donne une certaine fluidité malgré son CPU Scorpion à 600MHz et son GPU Adreno 200 Mhz. L’appareil photo est un 5 mégapixels avec flash LED et caméra filmant en VGA à 21 images par seconde, ce qui s’avère sensiblement mieux que le modèle précédent. L’autonomie reste bonne avec un temps de communication en 2G à 7h et en 3G à 5h donc on reste dans une belle perspective dans l’entrée dans le monde Android.

LG Optimus One

Seul modèle de ce comparatif avec le Huawei Ideos à être officiellement disponible en Algérie par le biais des distributeurs officiels de la marque coréenne. D’ailleurs impossible de le trouver en dehors de ceux-ci, ce qui s’avère être un gage de qualité pour le consommateur en quête d’un bon suivi après-vente et garantie de son produit. Surtout que la marque s’avère l’une des plus productives après Samsung en ce qui concerne les smartphones, avec de belles réussites tels que l’Optimus 2x et l’Optimus Black et un savoir-faire à toute épreuve. Vendu à  25 000 DA, ce téléphone reste un bon compromis malgré des caractéristiques en retrait comparé aux autres modèles présentés dans ce comparatif ;  caméra moyenne  de 3,2 mégapixels sans flash, écran 3,2 pouces de 480×320 pixels, CPU ARM 11 cadencé à 600 mhz jumelé à un GPU Adreno200, l’Optimus One présente une bonne autonomie à 8 h en communication 2G et à  7h30 minimum en 3G. Il reste néanmoins une valeur sûre et un bon investissement aux consommateurs voulant se doter d’un téléphone Android à moindre coût

Alcatel One Touch 990

Apres des tâtonnements de la part du fabricant français (ex-français vu qu’il est chinois dorénavant), voilà qu’il entre de plain-pied dans la guerre des smartphones et  annonce la sortie du One Touch 990, un modèle qui se destine clairement  à l’entrée de gamme mais qui présente quand même des qualités indéniables : un design résolument jeune ave une très bonne finition et une disponibilité en plusieurs couleurs, rouge, noir, aubergine…. Le smartphone dispose d’un appareil photo 5 mégapixels avec flash LED prenant des photos de qualité moyenne. Le microprocesseur se positionne dans la même catégorie que la concurrence avec un ARM 11 cadencé à 600 mhz. Et un écran 3,5 pouces qui reste assez moyen. La batterie de 1300  Mah nous donne une autonomie de 6h en 2G et 4h30 en 3G, ce qui reste assez juste. Malheureusement, le prix ne nous a pas encore été communiqué pour nous faire une opinion définitive.

Le Huawei Ideos


Mention spéciale pour une autre marque chinoise. Autre label bien connu du consommateur algérien grâce à ses modems ADSL, Huawei, géant de la téléphonie mobile dans l’Empire du Milieu, sort l’Idéos qui est distribué en Algérie de manière officielle selon les dires du commerçant, en tout cas tout y est, garantie de 12 mois, suivi après-vente, tout pour satisfaire le consommateur algérien, et à un prix de 15 990 DA il serait difficile d’y résister. Même si à ce prix les différences se font sentir à commencer par l’écran tout minuscule de 2.8 pouces présentant la résolution de 320×240 pixels, le CPU, un ARM 11 cadencé à 528 Mhz couplé à un GPU Adrano 200 mhz, ce qui est légèrement en deçà de la concurrence, 256 Mo de RAM et un capteur photo à 3 mégapixels dépourvu de flash et de prise vidéo médiocre et l’autonomie assez restreinte de 5h. Certes, on a du Android Froyo 2.2, et toutes les possibilités qui y sont attachées. Le système est assez réactif, la navigation Web via WiFi est agréable et le support multimédia de la majorité des formats est assuré (même si la lecture de vidéo 720p était assez saccadé), le lecteur de cartes micro  SD supporte jusqu’à 32 Go de mémoire. Bref, ce téléphone distribué à prix très compétitif ?prix justifié par la qualité de l’écran et les caractéristiques de l’appareil- mais pour ceux parmi vous qui ne cherchez que de la navigation web, de la consultation mail, du réseautage social via Facebook/Skype/Messenger et compagnie, du multimédia et un téléphone fonctionnel, ce téléphone peut s’avérer très satisfaisant. Voilà ce qu’on a pu trouver après notre petite tournée shopping afin d’aider pour faire un choix des plus judicieux sur ce qu’on peut trouver pour pas cher comme smartphones et on espère avoir pu contribuer à vous permettre de vous faire une idée de ce qui se trouve dans le commerce dans cette quête au smartphone « LowCost ».

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Le portail Sidjilcom opérationnel

Actuellement, à titre promotionnel, le site est accessible à tous sans restrictions autres qui imposent de s’enregistrer Chose promise, chose...

Fermer