L'Essentiel
0

Sony achète les 50% d’Ericsson Un divorce à l’amiable

Pour Sony, c’est l’ouverture totale vers le monde des smartphones où cette fois-ci, Sony intégrera ses « R&D » de la PlayStation Comme nous l’avions annoncé (IT Mag n° 234), Sony va acquérir la participation de 50% faisant de la division de téléphonie mobile une filiale en propriété exclusive de Sony, selon un communiqué d’Ericsson. Dans le […]

Pour Sony, c’est l’ouverture totale vers le monde des smartphones où cette fois-ci, Sony intégrera ses « R&D » de la PlayStation
Comme nous l’avions annoncé (IT Mag n° 234), Sony va acquérir la participation de 50% faisant de la division de téléphonie mobile une filiale en propriété exclusive de Sony, selon un communiqué d’Ericsson. Dans le cadre de cette transaction, Ericsson va recevoir une contrepartie en espèces de 1,05 milliards d’euros et on apprend qu’Ericsson a comptabilisé ses 50% dans Sony Ericsson selon la méthode de l’équité qui veut dire qu’après  l’achèvement de la transaction, Ericsson n’aura pas de garantie en suspens relative à Sony Ericsson et ne sera plus en compte pour SonyEricsson comme un investissement sur le bilan. De plus, la transaction se traduira par un gain en capital positif pour Ericsson qui sera défini après la clôture de la transaction. Pour Sony, c’est l’ouverture totale vers le monde des smartphones où cette fois-ci, Sony intégrera ses « R&D » de la PlayStation et d’autres innovations comme les tablettes, les ordinateurs personnels et sa large gamme de périphériques permettant d’ouvrir de nouveaux mondes de divertissement en ligne. De plus, Sony règle les problèmes de propriété intellectuelle car la transaction avec Ericsson lui donne le droit d’utiliser les familles de brevets essentiels de la technologie sans fil. Le monde change, en effet, au cours de cette décennie, le marché du mobile a changé totalement d’orientation passant du simple téléphone mobile à voix au smartphone qui inclut de facto l’accès aux services Internet et de contenu.
Nous avons rencontré durant l’ITU World 2011 Hans Versberg à Genève, lors de sa rencontre avec Moussa Benhamadi, et il n’a pas désiré discuter sur ce sujet. Il est par contre revenu sur le sujet de la connectivité en disant que « nous allons maintenant renforcer notre focalisation sur la connectivité permettant à tous les dispositifs, en utilisant notre service R & D et le portefeuille de brevets de l’industrie menant à réaliser un monde véritablement connecté ». Pour rappel, SonyEricsson a commencé ses opérations le 1er octobre 2001 et est devenu un équipementier incontournable sur le marché mondial.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
L’incubateur de l’ANPT en est à son troisième appel

L’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT) vient de rendre public son troisième appel à candidature...

Fermer