L'Essentiel
0

Steve Ballmer explique la stratégie de Microsoft aux dirigeants algériens

Apres un discours de bienvenue de Boudjemaâ Haïchour, ministre des PTIC, Steve Ballmer, CEO de Microsoft, très décontracté et avec un anglais simple, a, pendant une bonne vingtaine de minutes, expliqué devant une assistance vissée sur sa chaise et avec un silence jamais observé ailleurs, la stratégie de Microsoft. Comme à son habitude, le patron […]

Apres un discours de bienvenue de Boudjemaâ Haïchour, ministre des PTIC, Steve Ballmer, CEO de Microsoft, très décontracté et avec un anglais simple, a, pendant une bonne vingtaine de minutes, expliqué devant une assistance vissée sur sa chaise et avec un silence jamais observé ailleurs, la stratégie de Microsoft. Comme à son habitude, le patron de Microsoft monte sur l’estrade et commence alors le show. Bien huilé et surtout extrêmement didactique en appuyant par sa voix là où il faut.
Comme à son habitude, Steve Ballmer a encore une fois déployé son talent d’orateur, mêlant humour et énergie, exactement comme on peut le voir sur Internet. Il nous montre ce que sera le monde dans 10 ou 15 ans, parlant du software mais surtout d’innovations et de miniaturisation. Un moment, il ouvre sa veste et sort un pocket, il lève sa main en hauteur et dit, «c’est cela mon ordinateur : tout est là», mais pour y arriver il faut innover et faire de grands efforts, montrant par là qu’avec un petit appareil, il reste en contact avec son entreprise. Nomadisme, le mot est lâché. «Demain, tout sera numérisé, les livres, les documents. L’impact portera aussi sur la culture et l’art. La numérisation fera tomber les barrières de la communication», a prédit le président de Microsoft en évoquant 75 idées sur 100 présentées dans le cadre de scénarios à cinq ans. «Vous arriverez dans une salle et en parlant d’un sujet, grâce à la reconnaissance vocale, vous aurez une carte qui s’affichera automatiquement sur le mur pour illustrer vos propos», a-t-il cité en exemple.
Trois points ressortent de son exposé : postes et logiciels puissants, communication et collaboration avec les collègues et nomadisme.
A une question que nous avons posée sur le devenir de Microsoft en Algérie, Steve Ballmer nous dit : «Microsoft est présente en Algérie et nous comptons faire beaucoup de partenariat que ce soit avec le gouvernement ou avec la sphère industrielle.» En résumé, il dit que Microsoft a beaucoup d’expérience car cette dernière se trouve implantée partout dans le monde, aussi si une demande se fait, Microsoft est capable de lui ramener la solution.
Notre deuxième question avait trait au développement de Microsoft sur le Net soit en rachetant des entreprises qui sont déjà des compétiteurs soit en développant en interne des produits.
Dans sa réponse, Steve Ballmer a évoqué la compétition avec Google à la fois «dans le domaine de la recherche, où Google est un acteur dominant» et dans le domaine de la bureautique «où nous sommes… très forts». Il ajoutera que Microsoft achètera encore et encore des entreprises qui lui semblent intéressantes pour son devenir. En résumé, il dit que le Net est là et la demande aussi, et Microsoft est une entreprise qui fait son travail et qui ne craint pas la compétition.
Après une question de la salle sur le piratage, le CEO de Microsoft termine son speech en revenant sur le thème du «Software + services» qui est au coeur de son discours, sans oublier de faire passer le message aux pays émergents : «Vous comptez pour nous.»

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Messenger post mortem

{{ {messenger post mortem} }} Les morts peuvent-ils communiquer ? C’est possible depuis que le Net existe et depuis qu’un...

Fermer