edito
0

Stratégie

Qui aurait dit qu’une entreprise britannique de surcroit électronique puisse atteindre un tel leadership dans le monde. ARM a démontré que des entreprises hors Etats-Unis peuvent atteindre le leadership mondial à partir de n’importe quel pays. Cette affirmation n’est pas en soi une réalité mais ARM vient de prouver cela. De plus, cette entreprise britannique […]

uneC306Qui aurait dit qu’une entreprise britannique de surcroit électronique puisse atteindre un tel leadership dans le monde. ARM a démontré que des entreprises hors Etats-Unis peuvent atteindre le leadership mondial à partir de n’importe quel pays. Cette affirmation n’est pas en soi une réalité mais ARM vient de prouver cela. De plus, cette entreprise britannique a fait sauter les verrous psychologiques qui permettent le changement. Mais pour qu’il y ait changement, il faut produire de l’innovation- même si la question de l’innovation est une question complexe.-, de la vision et des entreprises sans oublier le coup de pouce du gouvernement en mettant en place une demande à satisfaire par les entrepriseset donc de créer de la richesse. Grâce à l’énorme potentiel qui existe ici, nous devons nous assurer de créer la culture entrepreneurial et la culture d’innovation pour encourager le talent pour les entreprises technologiques de demain. Et pour cela, il ne suffit pas de le dire dans quelques conférence de presse ou autre colloque, il faut le pratiquer, il faut le mettre sur le terrain. Bref, il faut le couver. La mise en place d’un certain nombre d’initiatives réelles et palpables pour aider à développer l’activité électronique et informatique en Algérie par un fonds sonnant et trébuchant. Ce sera alors un défi mais aussi des opportunités qui seront apportées par le gouvernement grâce à des exonérations fiscales pour l’activité de Recherche et développement (R & D) et le financement d’amorçage pour les start-up ce qui permet de resserrer les liens entre le gouvernement et l’industrie. Tout le monde sait que l’absence de renforcement du rôle de l’électronique et l’informatique dans la production de richesses en Algérie aura un impact négatif sur tous les secteurs industriels et de l’économie algérienne dans son ensemble. Et pour cela, il y a des recommandations qui sont des mesures pour améliorer les chaînes d’approvisionnement, les achats stratégiques et les compétences des jeunes. Tout cela ne peut être fait que par la formation d’un comité chargé d’identifier les secteurs de croissance future car le talent créatif et la fabrication est nécessaire mais pas suffisant. Pour cela nous avons besoin d’une stratégie claire, à long terme et stable entre l’industrie, l’université et le gouvernement … et les jeunes talents.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Système d’information géographique Les français presentent leur savoir faire

Deux journées sur le système d’information géographique (SIG) s’est déroulé à Alger sous le haut patronage de Monsieur Benhamadi, ministre...

Fermer