L'Essentiel
0

Suite au ralentissement économique dans les marchés émergents Les dépenses IT diminuent

Le ralentissement économique dans les marchés émergents va inhiber les dépenses informatiques cette année, résultant en un taux de croissance inférieur à celui de 2013. Selon une nouvelle étude d’IDC, les dépenses en IT seront inhibées par le ralentissement économique dans les marchés émergents en 2014, en plus d’une décélération de la croissance des Smartphones et […]

calculatriceLe ralentissement économique dans les marchés émergents va inhiber les dépenses informatiques cette année, résultant en un taux de croissance inférieur à celui de 2013.

Selon une nouvelle étude d’IDC, les dépenses en IT seront inhibées par le ralentissement économique dans les marchés émergents en 2014, en plus d’une décélération de la croissance des Smartphones et tablettes. En conséquence, IDC a abaissé ses prévisions de croissance du marché de l’informatique en Asie-Pacifique, la Chine, l’Europe centrale et de l’Est, le Moyen-Orient et en Afrique, entraînant la baisse de ses prévisions pour le monde IT à une  croissance des dépenses à 4,6% cette année contre la prévision précédente qui était de 5%.Plusieurs choses peuvent entraîner la chute comme la dévaluation de la monnaie et l’inflation qui vont enlever la confiance des entreprises dans de nombreux pays émergents au cours du premier semestre de cette année auquel il faut ajouter l’augmentation déjà rapide des appareils mobiles ayant commencé lentement par rapport au rythme des trois dernières années. La croissance globale de l’industrie a légèrement fléchi de 4,8% l’an dernier. «Tout ce qui monte doit redescendre, et les marchés émergents ont été sur la pente descendante depuis l’année dernière», a déclaré Stephen Minton, vice-président de Global Technology d’IDC et la recherche de l’industrie (GTIRO).
«Les bonnes nouvelles sont qu’en parallèle, les économies matures se sont fortement stabilisées. Les États-Unis semblent se diriger dans la bonne direction et le pire de la crise peut être davantage en Europe. Alors que la croissance dans les économies matures s’est stabilisée, néanmoins dans les marchés émergents, dans la plupart des cas, l’équilibre des risques a considérablement évolué.» Alors que la croissance globale de l’industrie s’est refroidie, certains domaines de dépenses de technologie augmentent à mesure que les entreprises dans les économies matures commencent à investir de nouveau dans la modernisation et le remplacement des infrastructures en souffrance.Publicité
Les dépenses sur les serveurs augmenteront de 3%, après le recul de 4% l’an dernier, et les dépenses de stockage vont également croître de 3% cette année (après un déclin de 0,5% en 2013). Les dépenses de logiciels d’entreprise restent globalement fortes, avec une croissance encore attendue de l’ordre de 6 à 7%. En excluant les téléphones mobiles, la croissance des dépenses sera effectivement accélérée en 2014 de 2,9% par rapport à l’année dernière et à 3,4% pour cette année.
«Le ralentissement inévitable dans le rythme explosif des Smartphones et tablettes est marqué par une amélioration sous-jacente dans de nombreux domaines de dépenses informatiques», a déclaré Minton. «Les entreprises dans les économies matures commencent à se sentir plus confiantes quant à l’économie par rapport à il y a un an, et qui se traduit par de nouveaux investissements dans les TI. Il y a une forte demande refoulée aux États-Unis et en Europe pour l’amélioration des infrastructures, la capacité et la bande passante des investissements et les cycles de remplacement en retard. «Beaucoup d’entreprises vont choisir de réparer le toit pendant que le soleil brille en 2014»
En dépit de l’incertitude économique actuelle, IDC estime que les fondamentaux du marché informatique sont plus solides cette année par rapport il y a une année de cela avec une exaltation de l’entreprise pour un nouveau logiciel construit autour de la mobilité par Cloud, Big data et social. L’enthousiasme des consommateurs pour les appareils mobiles et les applications reste positif, même si le marché s’est inévitablement refroidi. «À la fin de 2013, nous avons adopté la barre des 2 milliards de dollars en dépenses IT annuelles pour la première fois dans l’histoire, et 1 billion de dollars de dépenses de matériels», a déclaré Minton. «Les étapes de cette année comprendront 0,5 trillion de dollars dans les dépenses sur les appareils mobiles (téléphones seuls et comprimés), et plus de 400 milliards de dollars de logiciels.»

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
GeekWeek: Planète mobile en ébullition

Commençons cette chronique par de bonnes nouvelles : L’agence Algérie Presse  Service (APS) a mis en ligne une nouvelle version de...

Fermer