L'Essentiel
0

Technologie LTE/4G d’Algérie Télécom Améliorer les débits de l’internet et connecter les exclus de l’ADSL

Le très haut débit fixe est un enjeu majeur, à la fois facteur d’attractivité et de compétitivité pour le secteur des télécommunications. L’opérateur historique vient d’avoir la possibilité d’utiliser la LTE pour le fixe. Cet état de fait va permettre à Algérie Télécom d’acquérir l’expérience nécessaire pour toucher du doigt la 4G et essayer de […]

4gLe très haut débit fixe est un enjeu majeur, à la fois facteur d’attractivité et de compétitivité pour le secteur des télécommunications. L’opérateur historique vient d’avoir la possibilité d’utiliser la LTE pour le fixe. Cet état de fait va permettre à Algérie Télécom d’acquérir l’expérience nécessaire pour toucher du doigt la 4G et essayer de réduire les inégalités entre les territoires tout en optimisant ses investissements grâce à la complémentarité des technologies (hertzienne et filaire).

Algérie Télécom ne s’est pas prononcée sur ce qu’elle va faire avec la LTE, par contre nous savons qu’elle a déployé un réseau LTE au Palais des Nations que nous avons expérimenté lors du dernier Forum arabe sur la régulation de l’Internet.L’autre facette que devra développer Algérie Télécom, suite à l’entrée dans le marché de la 3G qui risque à terme de ‘vider’ ses clients, est de lancer une expérimentation dans plusieurs régions encore mal desservis par l’ADSL, pour leur apporter un meilleur débit internet avec des technologies très haut débit mobile, qui pourrait faire augmenter son portefeuille client. L’opérateur historique pourra proposer avec la technologie LTE/4G un accès à l’internet fixe avec plus de débit aux habitants situés loin des nœuds de raccordements des abonnés au réseau fixe ou au nouvelles zones d’habitations qui se développe à grandes vitesse autour des grandes villes. Le retard ne s’explique toujours pas par le last mile ou le dernier kilomètre.Le fait que l’Arpt ait délivré une licence LTE/4G à l’opérateur historique est une offre en alternative au fixe. Si l’on regarde ce qui se fait dans le monde, des opérateurs, par exemple Verizon aux Etats-Unis, ou en Suède, proposent une offre alternative au fixe, mais seulement là où ils n’ont pas de réseau fixe. C’est un peu la demande en Algérie car la solution LTE/4G peut palier ou attendre que le cable arrive. De plus, nulle part dans le monde, un opérateur ayant un réseau fixe ne propose de faire du fixe avec le mobile au même endroit.
Et le potentiel reste toujours très important comme le souligne tous les analystes : 7 millions de foyers sans oublier les centaines de milliers d’entreprises. Et c’est un immense marché.
Ce que nous constatons sur le marché c’est que les entreprises – les TME principalement – accélèrent et se mettent à l’ADSL, quand elles peuvent, au Wimax, pour les plus riches, pour bénéficier de nouveaux services. On constate, en téléphonie fixe, après avoir visité plusieurs entreprises algériennes qu’il y a une migration vers l’IP lors de l’achat ou du renouvellement des PBX.
C’est encore timide mais la demande est là. D’un autres côté, toujours pour les entreprises, il leur faut pour fonctionner des logiciels. Au niveau des applications, les logiciels collaboratifs et CRM contribuent à l’essor de l’Internet. L’autre demande clairement exprimé est le dadacenter. Le stockage sécurisé des données ainsi que l’échange d’informations pousse également à l’adoption du THD (Très haut débit) dans ces entreprises pour bénéficier des services proposés comme le cloud.
Deux gros marchés s’ouvrent donc pour l’opérateur historique qui ferait mieux d’y aller car faute de couverture suffisante, les utilisateurs vont se tourner vers les premières solutions qui seront proposées.
Bref, le marché de la 4G/LTE a de l’avenir en Algérie mais si les américains, les japonais et les russes testent déjà le LTE Advanced, une technologie d’agrégation permettant d’atteindre un débit théorique utilisateur d’1 Gb/s (150 Mb/s en pratique). En Algérie, l’opérateur historique doit se concentrer sur le déploiement de ses équipements LTE, et il n’est pas question de bruler les étapes.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
La Nasa met en place une connexion internet avec la lune à 622 Mbs.

Face à la vitesse de téléchargement, nous ne sommes pas tous égaux. La NASA vient d'annoncer qu'elle avait testé une liaison laser...

Fermer