ActuNet
0

Tendance lourde Les ventes d’imprimantes 3D devraient doubler en 2016

Les imprimantes 3D sont de plus en plus adoptées, et de façon massive, par un grand nombre d’industries, à tel point que les expéditions dans le monde entier continuent de grimper en flèche. Personne ne s’attendait à un tel engouement. En effet, selon un rapport publié par le cabinet d’analyse Gartner, les ventes d’imprimantes 3D […]

Les imprimantes 3D sont de plus en plus adoptées, et de façon massive, par un grand nombre d’industries, à tel point que les expéditions dans le monde entier continuent de grimper en flèche.
Personne ne s’attendait à un tel engouement. En effet, selon un rapport publié par le cabinet d’analyse Gartner, les ventes d’imprimantes 3D devraient totaliser près de 456.000 unités en 2016 – soit le double de ce qui s’est vendu en 2015-. Allant plus loin, Gartner prévoit que la croissance des ventes va perdurer et prévoit que les ventes d’imprimantes 3D s’établiront à plus de 6,7 millions d’unité à l’horizon 2020. Les constats que font les experts et autres suiveurs de tendance c’est que la 3D est devenu une technologie ‘mainstream’ comme disent les spécialistes des TV. C’est-à-dire qu’elle s’adresse aux entreprises mais aussi à monsieur-tout-le-monde car elle répond aux besoins des consommateurs. En moyenne, les imprimantes 3D sont vendues à partir de 1000 dollars mais il faut mettre au moins entre 2.000 à 2.500 dollars pour avoir une bonne imprimante 3D. Gartner pense que les principaux demandeurs d’imprimantes 3D seront les établissements scolaires (lycées, universités…) ainsi que les services d’ingénierie, de marketing et de création.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
edito392
Edito 392: Uberisation

Accepter pour mieux l’aborder. Qu’on le veuille ou non, l’uberisation de l’économie est en marche. Et toute la volonté politique...

Fermer