L'Essentiel
0

Convention cadre entre le MPTIC et le MEN Tic-Ecoles : alliance pour l’avenir

Un accord cadre vient d’être signé entre les ministères des MPTIC et du MEN portant sur l’utilisation des TIC dans l’enseignement tout en sachant que l’Algérie compte plus de 10 dix millions d’élèves, étudiants et stagiaires inscrits dans les établissements publics d’enseignement et de formation. Ceci représente près de 30% de la population totale (34,4 […]

Un accord cadre vient d’être signé entre les ministères des MPTIC et du MEN portant sur l’utilisation des TIC dans l’enseignement tout en sachant que l’Algérie compte plus de 10 dix millions d’élèves, étudiants et stagiaires inscrits dans les établissements publics d’enseignement et de formation. Ceci représente près de 30% de la population totale (34,4 millions d’habitants au 1er Janvier 2008 et 35,7 millions d’habitants au 1er janvier 2010 selon les publications de l’ONS)

C’est de la conjonction d’une avancée technologique, de pratiques culturelles et d’un projet politique que naît une évolution sociétale. Ce n’est pas l’imprimerie qui, en soi, a bouleversé le monde, c’est le livre et surtout sa massification. A la fracture numérique Nord-Sud, s’ajoute chez nous la fracture sociale. Néanmoins, l’éducation et la formation peuvent en atténuer l’effet le plus pervers : l’accumulation des inégalités technologiques. « Je suis venu demander de l’aide », dira immédiatement M. Benbouzid, ministre de l’Education nationale lors de la cérémonie de signature de la convention d’une durée de 5 années et qui a pour objet de définir le cadre de collaboration entre le ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication et le ministère de l’Education nationale ainsi que les modalités de sa mise en œuvre avant d’ajouter que « les TIC constituent le premier pas de la modernisation du secteur ». Cette convention va permettre de connecter au haut débit tous les établissements scolaires (près de 25 000) ainsi que la dotation de chaque enseignant et de chaque élève d’un PC qu’il pourra utiliser à l’école et à son domicile. Si on essaye de résumer cette convention, elle prend en charge deux problématiques. La première consiste à relier l’ensemble des établissements scolaires – écoles, CEM et lycées- à travers une sorte d’ISP du ministère de l’Enseignement. L’utilisation des TIC pour la formation de ces personnels se traduit par la mise en place d’espaces de travail collaboratif et par la constitution d’une banque de ressources. Et la deuxième problématique consiste essentiellement à doter les enseignants et les élèves d’un portable. La première partie, nous dit-on, concernera essentiellement les enseignants et les élèves des lycées pour ensuite, après un audit, aller vers les collèges et les écoles. A termes, dira le ministre des PTIC, « l’ensemble sera doté d’un ordinateur et cela touche 500 000 personnes ». L’outil informatique sera utilisé pour apprendre les TIC mais aussi pour utiliser les TIC dans l’enseignement. « Il faut que l’on forme nos enseignants aux nouvelles technologies », souligne le ministre de l’Education en ajoutant : « Nous sommes en retard. » Il va de soi que ce processus d’appropriation des TIC par les enseignants est très important dans cette politique d’amorçage et il convient donc de mettre tous les bons outils en place. Mais pour cela, et c’est ce qui est ressorti de la discussion au cours de la signature, le problème du montage financier de l’opération de dotation pour les enseignants va dépendre entièrement du fonds social du MEN et du FDAUTIC.  Au cours de l’exposé qui en a été fait, on y apprend que plus de 500 enseignants ont été déjà formés à l’utilisation des TIC depuis 2009 comme opération pilote. Pour le ministre de l’Education, cette convention est une plate-forme qui a pour objectifs de faire entrer les TIC dans l’enseignement mais aussi dans l’administration et la gestion. L’autre intervenant est non des moindres est Algérie Télécom qui va porter entièrement l’opération de dotation d’un PC pour un enseignant en mettant en place un système de récupération à travers les CCP. Dans l’exposé qui nous a été présenté par Faycal Bessah, responsable marketing et nouveaux produits, il en donne les prémices de cette opération. Les packs proposés seront de trois types. Le premier est un netbook pour lequel l’enseignant payera 2 000 dinars par mois pour une durée de 36 mois avec une connexion ADSL, le deuxième est un Laptop à base d’Intel  i3 et est fixé à 2 910 dinars et, enfin, le troisième pack est un laptop à base d’Intel i5 avec 4 Go de Ram et un demi-terra de disque dur. Ce dernier sera proposé à 3 300 dinars. Le dernier volet de cette convention cadre a trait au développement de contenus numériques et leur diffusion à travers une plate-forme e-learning qui permettra grâce à réseau des réseaux d’acquérir, à distance, des connaissances tout en touchant du doigt des solutions d’apprentissages électroniques telles que les groupes de discussions, les cours virtuels « en live », vidéo et audio, Web chat, simulations… Il se fonde sur la mutualisation et le travail coopératif des équipes de formation académiques et celles du MPTIC. De plus, il faut mettre en place des structures pour le développement de contenus pédagogiques numériques appropriés, validés et adaptés aux programmes d’enseignement en Algérie tout en s’ouvrant au monde. La mise en réseaux révolutionnera certainement le rapport que nous entretenons tous avec le savoir. Si l’alphabet a produit la politique, l’histoire, les sciences, les religions du Livre, que va produire la numérisation, la massification, l’industrialisation de la mémoire et du savoir ? Il nous faut apprendre à penser l’enseignement avec les TIC, mais surtout à agir sur elles, pour que les jeunes et nous-mêmes puissions avoir la liberté de dire oui à la technique comme moyen et non comme fin.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
HP de plus en plus engagé dans les solutions logicielles

De nouvelles solutions logicielles permettent d’améliorer la collaboration entre les équipes de développement d’applications, aidant les organisations à accélérer l’innovation...

Fermer