L'Essentiel
0

Un autre domaine qui s’ouvre à l’Internet et aux startups Les villes intelligentes deviennent une réalité

L’ajout de l’analyse de pointe et les technologies de Cloud devraient tenir la promesse de l’Internet des objets. Cisco et AGT International, spécialistes des solutions destinées aux villes, ont annoncé la formation d’une alliance stratégique mondiale pour les villes intelligentes. Cette alliance, qui rentre dans le cadre de l’Internet of Everything (IoE) va permettre grâce […]

villeL’ajout de l’analyse de pointe et les technologies de Cloud devraient tenir la promesse de l’Internet des objets. Cisco et AGT International, spécialistes des solutions destinées aux villes, ont annoncé la formation d’une alliance stratégique mondiale pour les villes intelligentes. Cette alliance, qui rentre dans le cadre de l’Internet of Everything (IoE) va permettre grâce à des analyses pointues et des technologies Cloud de modifier considérablement la manière dont les villes sont gérées et protégées. 

Pour Cisco, les villes sont «l’épicentre de l’Internet des objets», où les gens, les choses, les données et les processus peuvent être connectés pour offrir une valeur nouvelle d’autant plus que la population mondiale va habiter en ville. En effet, selon des rapports des Nations unies, les villes jouent un rôle majeur non seulement en tant que fournisseurs d’emplois, de logements et de services, mais aussi en tant que centres de culture, d’apprentissage et de progrès technique, portails ouvrant sur le reste du monde, centres industriels pour la transformation des produits agricoles et l’industrie manufacturière et concentrations d’activités rémunératrices. La combinaison de la mise en réseau intelligente, de l’informatique virtualisée et des logiciels de gestion vidéo avec la plate-forme logicielle destinée aux villes intelligentes, la passerelle de capteurs et les analyses  permettront de fournir de façon économique et efficace des services qui améliorent la vie quotidienne des citoyens ainsi que les services urbains,  des transports et des soins de santé aux infrastructures de services publics, à la préparation aux catastrophes et à la sécurité personnelle.
L’entrée du M2M dans le domaine de la ville va complètement bouleverser la vie du citadin. Des solutions, aujourd’hui, existent pour la détection multiple et technologies d’analyse – comme la vidéo et l’analyse acoustique, l’engagement des médias sociaux, la reconnaissance de plaque d’immatriculation et la reconnaissance faciale  et ce n’est pas tout. Grâce à l’informatique couplée à l’Internet, le partage d’une plate-forme, des infrastructures et de la gestion commune va pouvoir permettre aux organismes d’être plus efficaces et rentables. Même si l’informatique tend à centraliser l’information, les avantages peuvent être obtenus dans un modèle d’administration décentralisée de la ville, où l’autonomie des APC est maintenue tout en partageant par exemple le matériel ou autre chose.
Tout cela peut être réalisé grâce la possibilité de l’intégration de l’information sur Internet tout en tirant parti des données dans de nouvelles façons ou manière de gérer car le but ultime est de mieux servir les citoyens. Grâce à ces solutions, les villes peuvent anticiper et prévenir les menaces, rendre la vie plus efficace, sécuritaire et agréable. D’ailleurs dans le monde, les premières solutions ont été les solutions de transport et de la gestion de la circulation. Les embouteillages, qui soi-disant en passant, créent de la pollution et font perdre beaucoup de temps et d’argent au citoyen, sont devenus quotidiens que ce soit à Alger ou ailleurs. La solution de gestion de la circulation permet d’identifier, répondre et résoudre les incidents de circulation en fournissant la situation en temps réel du trafic. Ces solutions s’articulent autour de la détection des incidents en utilisant le flux vidéo mais aussi des capteurs, des lecteurs de plaques d’immatriculation, des médias sociaux et de la modélisation du trafic routier. D’ailleurs IDC dans une de ses études sur les villes écrit que «les villes intelligentes seront une réalité pour les municipalités du monde entier».
Tous les équipementiers commencent d’ailleurs à créer des solutions et des produits pour les SmartVille.
Au Mobile World Congress de Bracelone de cette année, tout un espace leur est dédié. Voilà ce qu’écrivent les Nations unies dans le GEO-global environnement outlook «L’accroissement rapide de la population urbaine mondiale, avec le ralentissement de la croissance de la population rurale, a entraîné une redistribution majeure de la population au cours des 30 dernières années. En 2050, Plus de la moitié de la population mondiale (65%) vivra dans des zones urbaines, alors que la proportion ne dépassait guère le tiers en 1972.  En 1950, 65% de la population mondiale vivaient dans les campagnes (Nations unies, 2001). En 2020, quelque 70% de la population urbaine du monde vivront en Afrique, en Asie ou en Amérique latine (CNUEH, 2001a)». Voici donc, pour les startups, un autre domaine qui s’ouvre et qui est à explorer car les villes se doivent d’utiliser la puissance des réseaux de communication, la technologie des capteurs et des systèmes de gestion intelligents pour résoudre les défis actuels et futurs.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Suite au ralentissement économique dans les marchés émergents Les dépenses IT diminuent

Le ralentissement économique dans les marchés émergents va inhiber les dépenses informatiques cette année, résultant en un taux de croissance...

Fermer