L'Essentiel
1

Un autre rendez-vous est donné pour le 15 mai 2012 : Siftech, un carrefour générationnel

Le SifTech a-t-il finalement souffert de ses cinq années d’absence ? Certes, il n’y avait pas des masses dans les allées du palais de la Culture d’Alger mais le salon est connu pour être plus porté sur un public professionnel. Pourtant, ce ne sont pas les symboliques qui ont manqué pour cette première édition qui marque […]

Le SifTech a-t-il finalement souffert de ses cinq années d’absence ? Certes, il n’y avait pas des masses dans les allées du palais de la Culture d’Alger mais le salon est connu pour être plus porté sur un public professionnel. Pourtant, ce ne sont pas les symboliques qui ont manqué pour cette première édition qui marque le retour du salon. Ce dernier avait coïncidé avec la Journée mondiale des télécoms et de la société de l’information place sous le thème d’une meilleure vie dans les communautés rurales grâce aux TIC. Une thématique d’ailleurs empruntée par le Siftech; qui aurait beaucoup gagné à réserver un espace dédiée au développement de technologies directement liées à ce domaine, notamment dans les volets agricole, de l’élevage ou simplement de la géolocalisation.

En lieu et place, un fourgon qui embarque tout le nécessaire en équipements informatiques, reliés par une liaison satellitaire, qui s’en ira, -et il s’en est allé- essaimer les villages les plus reculés d’Algérie pour initier les autochtones aux TIC. Durant cette même Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, qui a vu l’inauguration du Siftech par le ministre du secteur, l’occasion était aux annonces concernant les efforts des pouvoirs publics en direction de plusieurs wilayas du Sud, ce qui dénote de l’intérêt grandissant pour ces régions très souvent dépourvues des minimas requis en termes de connectivité, voire d’infrastructures. Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, dans son allocution d’ouverture, avait fait part d’un programme de renouveau rural à travers les TIC, qui, pour lui, sont « synonymes d’émancipation ».

Synergies nécessaires

Un programme dont la réussite repose sur la nécessaire « adhésion volontaire des tous les acteurs et de toutes les parties prenantes » ainsi que dans la mutualisation des ressources existantes. Toute une politique de réflexion pour la promotion des nouvelles technologies en milieu rural est d’ores et déjà engagée mais il s’agit surtout, pour le ministre, de faire le choix des technologies appropriées. Parmi les premières actions inscrites, le déploiement et la mise en place d’un système d’information dédié au patrimoine agricole pour sa valorisation et sa préservation, la mise en ligne d’un portail dédié à la production végétale et animale afin d’assurer la régulation de ce marché grâce aux informations collectées et aux lectures et analyses qui en seront faites et enfin un portail dédié aux métiers de l’agriculture. L’autre priorité des pouvoirs publics, ce sont les wilayas du Sud à propos desquelles le ministre Benhamadi a instruit que les toutes les écoles soient raccordées à Internet et toutes les daïras et communes de cette partie de l’Algérie soient rattachées à la fibre optique. Le ministre mise beaucoup sur le déploiement du haut débit, plus approprié et plus efficace en termes technologiques. Le ministre a également donné instruction pour l’interconnexion par liaison spéciale haut débit, dans un projet pilote, d’un hôpital de chacune des dix wilayas du Sud avec un CHU du nord dans le cadre d’un jumelage. Un peu sur le modèle qui a été fait sur l’hôpital de Birtraria, à Alger, relié avec un établissement à Ouargla. Enfin, un programme visant la formation d’un million de citoyens est également au menu, avec la collaboration du ministère de la Formation professionnelle, dont le coût sera supporté par le fonds d’appropriation des TIC.

Le « Cyber’Rif », les TIC à la campagne

Le point d’orgue du 12e Salon international du futur technologique a été sans conteste le « Cyber’Rif », initiative des plus originales dont le but est d’emporter toutes TIC dans un fourgon et le montrer, ou du moins initier, aux habitants des villages que le véhicules sillonnera à dur et à mesure. A chacune de ses escales, il déploiera tout son matériel et initiera ses visiteurs à l’ordinateur, au Web? Dans un entretien à IT Mag (n° 215), l’organisateur du Siftech, M. Mustapha Chaouche, avait décrit le « Cyber’Rif comme étant un fourgon itinérant, [qui] va permettre d’emmener dans les villages où la couverture à Internet, où l’infrastructure nécessaire n’existent pas, tous les équipements indispensables pour donner aux villageois une connexion de très haute qualité, un encadrement pédagogique qui leur permette de s’initier à la navigation sur Internet, de toucher du doigt les appareils du numérique. Il y aura sur place des caméscopes numériques, des appareils photo, des scanners? Il s’agit donc d’emmener le tout-numérique dans un village. En fait, c’est une mission à double sens. Nous apportons le numérique, la connexion Internet aux gens pour qu’ils puissent découvrir, connaître… et en même temps, nous allons récolter du contenu proprement algérien pour enrichir la Toile. Je vous donne un exemple, les fruits. Si vous prenez des nèfles, le fruit est désigné de dizaines de façons différentes à travers le pays; ce qu’on peut recenser. Autre exemple ; les légendes et les proverbes sont différents d’un endroit à un autre. La gastronomie aussi ; où le même plat peut porter plusieurs noms. L’avantage du fourgon, c’est qu’il va pouvoir emmener à son bord un chapiteau qui peut être dressé là où les salles pour accueillir les équipements ne sont pas disponibles, un groupe électrogène afin de fournir l’énergie électrique là où ce n’est pas disponible non plus, de même que les éléments de confort minimum à l’équipage si, par exemple, dans certains endroits ils ne pourront pas trouver ce qu’il faut pour se reposer, en plus de toute la panoplie technique ; les antennes de connexion, les routeurs, les ordinateurs? » Le coup d’envoi a été donné par le ministre Benhamadi lui-même à la clôture du Siftech et le Cyber’Rif fera sa première escale dans la wilaya de Médéa.

SifTech ; carrefour générationnel

Quant au Siftech, qui s’était déroulé pour rappel du 17 au 19 mai derniers, il faut croire malgré une absence de 5 ans, la fréquentation était plutôt bonne. Ce n’est certes pas l’enthousiasme des exposants qui avait manqué, pour beaucoup des fidèles qui ont rempilé dès le retour du salon, et pour d’autres c’était la première expérience, notamment dans l’espace dédié aux start-up. Néanmoins, durant le Siftech aussi, était prévue la distribution, gratuitement, de 1 000 « .dz » ; opération qu’on avait appelée ainsi mais qui n’a pas donné les résultats escomptés, sur le stand réservé à cet effet, au dernier jour du salon, à peine une centaine de « .dz » avaient été enregistrées. Tous les exposants approchés se sont montrés mitigés même si pour certains, « pour une première, [ils] n’avaient pas perdu au change ». Sur ce point, Mustapha Chaouche, l’organisateur du Siftech, à une question sur le satisfecit général quant au salon, avait répondu que «tous les exposants que j’ai approchés ont affiché leur pleine satisfaction ». « En tout cas, aucun n’a regretté sa participation », poursuit-il. Question chiffres, le taux de fréquentation durant les 3 jours qu’a duré le salon a été estimé autour de « 5 000 visiteurs », pour la plupart des professionnels du secteur. Commentant le salon, M. Chaouche s’est réjoui « de la présence simultanée des anciens et des nouveaux », offrant au salon de devenir un carrefour générationnel. Plus globalement, pour un retour du Siftech, M. Chaouche estime que « c’est loin d’être parfait ». « Mais je suis plutôt satisfait », conclut-il. Le rendez-vous est d’ores et déjà donné pour la 13e édition du Siftech, prévue du 15 au 17 mai 2012.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There is 1 comment

  • Frenchy dit :

    Haha, shouldn’t you be chgaring for that kind of knowledge?!

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    Mêmes conditions d’obtention du '??????.' que pour le  '.dz'

    L’organisation chargée de la gestion du nommage Internet et des adresses IP, l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN),...

    Fermer