26503040
L'Essentiel
0

Un nouveau PDG pour Nedjma

Suite à cette décision, le conseil d’administration de Wataniya Télécom, à sa tête le PDG Faysal Al Ayyar, a décidé de nommer M. André Halley comme nouveau président-directeur général de Wataniya Télécom Algérie. Cette décision a été même planifiée le 21 septembre dernier lors de la cérémonie d’anniversaire entre le patron de Wataniya, Faysal Al […]

Suite à cette décision, le conseil d’administration de Wataniya Télécom, à sa tête le PDG Faysal Al Ayyar, a décidé de nommer M. André Halley comme nouveau président-directeur général de Wataniya Télécom Algérie. Cette décision a été même planifiée le 21 septembre dernier lors de la cérémonie d’anniversaire entre le patron de Wataniya, Faysal Al Ayyar, et René Patoine, mais c’est vers la fin du premier semestre 2005 que le nouveau patron de WTA était déjà venu pour «voir».
En effet, le nouveau PDG de Nedjma, M. Halley, membre du Canadian Telecommunications Consultants International, possède 37 ans d’expérience globale dans la gestion des télécommunications. Il a été notamment cadre supérieur des services consultatifs internationaux (IAS) et ce, en soutenant l’exportation asiatique de compagnies aux marchés occidentaux. M. Halley a également tenu un certain nombre de positions dans des compagnies de télécommunications où il était responsable des marchés internationaux divers. Ces compagnies ont inclus Orbcomm Global, Teleglobe Canada, Bell Cellulaire? Le nouveau PDG de Nedjma est également un membre du conseil actif de technologie de système de coupleur de Dellner (Shanghaï) et de communications mobiles de Skywave, au Canada. Il a également servi au conseil d’administration de CEDC, communications de données européennes, en Belgique; Orbcomm Maghreb, Japon, Moyen-Orient et l’Asie centrale depuis décembre 2003. Il est aussi membre du conseil d’administration de Mobiapps, un fournisseur de technologies terrestres et satellites hybrides pour des communications industrielles. De nationalité canadienne et excellent bilingue, M. Halley entrera en poste à la fin de janvier 2006 et, entre-temps, travaillera de concert avec M. Patoine pour assurer une transition adéquate. Selon certaines sources au niveau de Nedjma, M. Patoine a été promu puisqu’il a été nommé responsable au niveau de Wataniya Telecom International, qui gère le porte-folio du groupe Wataniya (Algérie, Koweït, Tunisie, Irak et îles Maldives) et dont le siège est situé à Dubaï. Il rejoint ainsi l’ex-directrice de marketing de Nedjma, Sylvie Scott, qui dirige l’opération de Wataniya en Arabie saoudite et qui est établie à Dubaï. Avec ce changement à la tête de Nedjma, le groupe Wataniya veut passer de la phase d’installation à la phase commerciale. Nedjma, qui s’est spécialisée dans le multimédia, ne possède que 1,5 million d’abonnés alors que ses deux concurrents ont dépassé la barre des 5 millions d’abonnés. Avec une couverture de 48 willayas dans un temps record, Nedjma fera de 2006 son année commerciale. Mais ce changement risque de ne pas être le dernier chez le troisième opérateur GSM puisque d’autres contrats de seniors arriveront à terme le mois de mars prochain.
Chez les autres opérateurs, un vent de changement risque de souffler les prochaines semaines, au plus tard le mois de mars prochain. C’est le cas notamment du PDG de Djezzy Hassan Kabbani, excellent trilingue, pressenti à un poste important au niveau de l’opérateur italien Wind ou Nitel au Nigeria. Lors de son dernier passage en Algérie, M. Sawiris avait évoqué un éventuel changement à la tête d’OTA, tout en confirmant le travail exceptionnel du PDG de Djezzy en Algérie. Selon certaines confidences, Hassan Kabbani avait promis d’atteindre les 10 millions d’abonnés avant de quitter son poste. Un objectif qu’il pourrait éventuellement atteindre d’ici à mars 2006.
Du côté de Mobilis, M. Belhamdi ne semble pas de faire de soucis. Le travail considérable accompli par ce cadre supérieur des PTIC le renforce et lui réserve un brillant avenir d’autant plus que si l’on regarde les chiffres d’ascension de Mobilis, son arrivée à la tête d’Algérie Télécom reste encore d’actualité, mais la réaction de Brahim Ouarets dans le conflit qui l’a opposé à OTA a renforcé ce dernier et confirmé les bonnes performances des cadres des opérateurs algériens.
Reste les changements en profondeur qui toucheront les trois opérateurs de téléphonie mobile. Ce qui se fera on catimini et surtout loin des regards de la presse.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
NedjmaChat ou le SMS à 1DA

Pour voir ce qu'il en est réellement et être parmi les premiers « chatteurs » du NedjmaChat, nous nous sommes...

Fermer