L'Essentiel
0

Un réseau communautaire pour les enseignants algériens

L’éducation nationale a gagné toute l’attention de Microsoft Algérie qui a jeté son dévolu sur ses acteurs directs que sont les enseignants. Le 15 mai dernier, ce sont plus de 200 convives, pour la plupart des professeurs, qui avaient pris part à une cérémonie de remise de prix aux lauréats du programme de Microsoft «Unlimited […]

L’éducation nationale a gagné toute l’attention de Microsoft Algérie qui a jeté son dévolu sur ses acteurs directs que sont les enseignants. Le 15 mai dernier, ce sont plus de 200 convives, pour la plupart des professeurs, qui avaient pris part à une cérémonie de remise de prix aux lauréats du programme de Microsoft «Unlimited Potential» dans sa partie «Enseignants novateurs», dans lequel est associé le Centre national d’intégration des innovations pédagogiques et de développement des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement (CNIIPDTICE).
Autour du Pr Zerguini, directeur général du CNIIPDTICE, de M. Boubaker Benbouzid, ministre de l’Education nationale, et de M. Lahouari Belbari, directeur général de Microsoft Algérie, 20 enseignants sélectionnés pour leurs travaux créatifs sur des applications et des logiciels destinés à l’apprentissage de l’élève, chacun dans la matière qu’il enseigne, ont vu leurs réalisations passer sous la loupe d’un jury qui, au final, n’en a primé que 10. Une dizaine de wilayas furent représentées avec une précellence des régions de l’intérieur et du sud du pays.
Lors de son allocution, M. Benbouzid insistera sur «l’osmose à instaurer entre l’enseignant et son élève dans une atmosphère de complémentarité en usant des outils pédagogiques les plus modernes, notamment l’ordinateur». Au vu de ce qui a été présenté comme programmes informatiques conçus par les enseignants eux-mêmes à partir de solutions simples obtenues avec Dreamweaver, Flash ou encore Visual Basic, le ministre affichera «sa fierté de voir la force d’un enseignant lorsque l’opportunité de le démontrer lui est donnée». Et de s’attarder sur la formation du formateur, particulièrement dans le domaine de l’informatique, en expliquant que «c’est une marche forcée vers le progrès et la modernisation de l’école» tout en préférant «une tête bien faite d’un tête pleine». Le ministre parlera de «210 000 universitaires à former» dans ce contexte.
Quant aux concurrents, originaires d’Alger, de Tizi Ouzou, de Béchar, de Constantine, Adrar, Tébessa… ils n’ont pas caché leur joie de faire part de leurs innovations qui ont consisté en des logiciels d’aide à l’apprentissage, de cours et d’exercices pratiques simulés avec animations et images 3D dans diverses disciplines, que ce soit la physique, les sciences naturelles, l’anglais, le français, etc. Et pour sa part, le ministre n’a pas manqué de les encourager et de leur rappeler les grands bouleversements qui vont caractériser durant les quatre prochaines années son secteur.
En effet, il est question, à terme, de constituer le réseau Intranet de l’éducation nationale qui reliera 25 000 points d’accès en permettant la prise en charge de plus de 250 000 PC. D’où la création, en décembre 2003, du CNIIPDTICE. C’est à cette structure qu’incombe la tâche d’édifier l’infrastructure et d’y implémenter différentes applications de communication et de travail qui seront utilisés par tous les intervenants du secteur, y compris les élèves et leurs parents. Actuellement en cours de réalisation, le projet pilote de e-gouvernance dans le domaine de l’éducation nationale reliera le ministère de l’Education nationale à quatre directions de wilaya, quatre lycées, quatre CEM et à l’ONEC. Par ailleurs, sur les 10 gagnants qui ont reçu un ordinateur portable, un enseignant issu d’un lycée à Mascara ira en Egypte renforcer, pour l’Algérie, le réseau «Enseignants novateurs». Il a présenté un programme de cours interactif de sciences naturelles.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Les investissements repartent à la hausse

Avec une hausse à deux chiffres en 2005, les opérateurs télécoms algériens continuent à dépenser pour accroître leur pénétration et...

Fermer