L'Essentiel
0

Un roi sans couronne

Dany Mohamed Ourad est l’un des huit joueurs algériens ayant participé au Tournoi international des jeux électroniques (ESWC). Trois fois champion d’Algérie (2002, 2003 et 2006) de Gran Turismo, un jeu de course automobile, il a également battu neuf records mondiaux en jouant sur Internet dans la même discipline de même qu’il a battu un […]

Dany Mohamed Ourad est l’un des huit joueurs algériens ayant participé au Tournoi international des jeux électroniques (ESWC). Trois fois champion d’Algérie (2002, 2003 et 2006) de Gran Turismo, un jeu de course automobile, il a également battu neuf records mondiaux en jouant sur Internet dans la même discipline de même qu’il a battu un record lors de sa participation au ESWC mais sans pouvoir remporter un trophée. Au même titre que les autres participants algériens à ce tournoi, il s’est heurté à un problème purement technique dû essentiellement à un manque d’informations. Habitué à battre ses records en manipulant une manette, Predator, son pseudo sur le Net, a dû rivaliser avec des joueurs utilisant un volant. Le volant représente un atout majeur dans ce jeu car il permet de gagner plus de temps. Une vérité qu’il saura à ses dépens. «En utilisant une manette, je peux gagner du temps par rapport aux concurrents mais l’inconvénient c’est le fait que les pneus de la voiture virtuelle que je conduis s’usent plus rapidement que ceux des concurrents utilisant un volant, ce qui fait que je passe deux fois plus de temps à changer les pneus par rapport à eux», notera-t-il. Malgré cet inconvénient, Dany Mohamed Ourad a fait une très bonne course qui lui a permis d’occuper la trente-cinquième place sur cinquante participants.
«En réalité, le niveau des autres joueurs n’était pas très éloigné du mien et je pense que je pourrais faire beaucoup mieux l’année prochaine», dira-t-il. Cette phrase, qui sonne comme un défi, ne laisse aucun doute. Le champion algérien compte prendre sa revanche en gagnant le trophée l’année prochaine. Le tournoi de l’année 2006 a été riche en enseignements pour ce joueur qui compte s’informer le plus possible sur les nouvelles méthodes introduites dans sa discipline. «Je ferais de mon mieux pour avoir le maximum d’informations en rapport avec ma discipline. Dans le cas où le prochain tournoi se jouerait autour d’une nouvelle version du Gran Turismo, je devrais également m’entraîner sur cette version et faire de mon mieux pour la maîtriser», indique-t-il.
Agé de 24 ans, Dany Mohamed Ourad travaille comme infographe dans une entreprise. En dehors des heures de bureau, il s’entraîne sans relâche sur les différentes versions du Gran Turismo. «Durant les jours de semaine, je m’entraîne de 18h à 2h et durant les week-ends, mon entraînement dure de 9h jusqu’à 16h», informe-t-il. Dany, qui joue depuis son enfance, s’est particulièrement intéressé au Gran Turismo depuis 1997. Un jeu dans lequel il a excellé à titre personnel avant de remporter de véritables trophées à partir de l’année 2002. Il fera remarquer, d’un autre côté, que «les joueurs étrangers sont passés au professionnalisme puisqu’ils sont payés pour jouer, ce qui n’est pas encore le cas en Algérie». L’absence de motivation financière ou d’encadrement n’entame manifestement pas la volonté qui anime Dany. Les records qu’il a battus sont d’ailleurs là pour le prouver. En parlant justement de records, ce joueur algérien a fait son meilleur temps dans le circuit virtuel dit Monaco avec 11,5 secondes. Dans le circuit Midfield, il a enregistré 50,025 secondes. Au vu de ces prouesses, le champion algérien devra représenter une sérieuse menace sur ses adversaires lors du ESWC de 2007.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Interactivité

Les tycoons du XXIe siècle seront les patrons des opérateurs télécoms qui attirent tel un soleil les financiers et autres...

Fermer