L'Essentiel
0

Un secteur qui ne décolle pas

Très peu d’entreprises ont osé se spécialiser dans le domaine, visiblement très difficile, du livre technique. Les quelques établissements qui assurent aujourd’hui l’introduction des ouvrages liés au domaine de l’informatique peinent à trouver une place sur un marché pourtant vierge. M. Abdelouahab Hamdi, responsable à la SARL Megapoint, nous informe que «le nombre d’entreprises activant […]

Très peu d’entreprises ont osé se spécialiser dans le domaine, visiblement très difficile, du livre technique. Les quelques établissements qui assurent aujourd’hui l’introduction des ouvrages liés au domaine de l’informatique peinent à trouver une place sur un marché pourtant vierge.
M. Abdelouahab Hamdi, responsable à la SARL Megapoint, nous informe que «le nombre d’entreprises activant dans le domaine de l’importation du livre technique ne dépasse pas les cinq au niveau de tout le territoire national», y compris l’entreprise qu’il représente. «Ce chiffre ne comprend pas les importateurs ne disposant pas d’agrément leur permettant d’assurer cette activité», ajoute-t-il.
Ce qui est étonnant, en outre, c’est le fait que les premières entreprises qui ont investi ce domaine activent depuis le début des années 1990. Ce marché qui se caractérise par une concurrence quasi inexistante est aussi un marché qui ne s’est pas développé depuis plus d’une décennie.
La raison principale au marasme que connaît ce secteur s’explique par le fait que les ouvrages liés au domaine de l’informatique, mais aussi ceux en rapport avec des domaines aussi pointus, sont difficiles à écouler en raison essentiellement de leurs prix.
M. Hamdi nous déclare, à ce sujet, que le prix moyen d’un ouvrage de ce genre se situe autour de 4 000 dinars. Ces prix élevés découragent manifestement beaucoup plus les libraires que les consommateurs. «La demande existe sur le marché algérien. Beaucoup de gens sont prêts à mettre le prix qu’il faut pour avoir les ouvrages qu’ils recherchent. Toutefois, un certain nombre de libraires refusent de vendre les livres techniques, estimant qu’ils ne se vendent pas aussi facilement que la plupart des autres livres», souligne le représentant de Megapoint qui ajoute que «beaucoup ignorent totalement que certains ouvrages existent déjà en Algérie, car ils ont beaucoup de mal à les trouver chez les libraires».
Afin de faire face à ce problème, certaines des entreprises spécialisées dans le domaine des ouvrages techniques ont opté pour une solution de rechange. Il s’agit de la participation aux différents salons et foires afin de proposer leurs produits à la vente. Megapoint, qui propose, entre autres, des livres relatifs à l’informatique et à l’électronique, a justement adopté cette politique.
«Nous participons à des salons spécialisés dans les différentes wilayas du pays afin de permettre aux visiteurs de voir les derniers ouvrages que nous proposons à la vente avec, à l’occasion, des remises spéciales», explique M. Hamdi.
Notre interlocuteur a tenu à préciser par ailleurs que l’entreprise qu’il représente travaille avec de grandes maisons d’édition étrangères telles que Microsoft Press, Pearson, Village mondial et autres. Megapoint, qui dispose de plus de 3 500 titres, tous domaines confondus, «introduit les tout derniers ouvrages techniques en Algérie dans des délais relativement réduits à partir du moment de leur parution à l’étranger», indique enfin le responsable.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Des rendez-vous sur les TIC réussis

Le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication (P et TIC), M. Boudjemaa Haïchour,...

Fermer