L'Essentiel
0

Un workshop sur la question a été organisé : L’expertise d’Intel au service d’un marché du contenu local

Cette industrie du contenu ne peut reposer sur un cadre réglementaire qui devra nécessairement mettre un cahier des charges pour savoir que produire et comment Lundi 21 mars, à l’hôtel Hilton d’Alger, Intel Corporation organise un atelier consacré à la question du développement de l’industrie locale des contenus numériques en Algérie. A cette occasion, le […]

Karim Bibi Triki lors de la presentation d'Intel

Cette industrie du contenu ne peut reposer sur un cadre réglementaire qui devra nécessairement mettre un cahier des charges pour savoir que produire et comment

Lundi 21 mars, à l’hôtel Hilton d’Alger, Intel Corporation organise un atelier consacré à la question du développement de l’industrie locale des contenus numériques en Algérie. A cette occasion, le responsable d’Intel Corporation en Algérie, M. Karim Bibi-Triki a convié à cet événement un nombre de représentants de l’Etat et un ensemble d’acteurs majeurs du secteur des TIC en Algérie. Ce workshop a été marqué par les interventions de M. Tom Burns en sa qualité de « Global Director, Content and Service » et membre du World Ahead Programm Team chez Intel Corporation. Durant la première phase de l’atelier, la situation du marché global du contenu, de ses acteurs et des tendances observées par la firme Intel a été présentée. Autre volet traité lors de cette matinée par l’expert d’Intel, le développement du contenu, des développeurs et des outils de développement de contenu disponibles, particulièrement ceux mis en place par Intel, comme les solutions développées autour de l’éducation et de la santé ou bien la plate-forme AppUp Market dédiée au développement sur Meego, le système d’exploitation Open Source développé par la firme elle-même. Le représentant d’Intel précise que l’industrie a changé et que, de ce fait, son entreprise aussi change, c’est pourquoi elle se positionne sur ce segment des OS mobiles et des logiciels en général, marché très concurrentiel, dominé par Google (Android) et Apple (iOs). L’expert d’Intel a présenté une vision globale du développement du contenu et l’émergence d’une industrie du contenu grâce notamment à la croissance du marché de la publicité qui a su s’adapter et profiter de l’augmentation et la diversification des terminaux donnant accès aux contenus. « La notion de contenu ne concerne pas seulement le développement de logiciels mais elle embrasse un large panel de services et de produits comme la production vidéo et audio, en passant par le commerce électronique ou bien l’industrie des applications mobiles ou l’ensemble des services dédiés aux citoyens », nous indique M. Burns. Selon lui, les offres et la nature même du contenu ont évolué, entre les offres payantes (premium), semi-pro ou gratuites, les « business model » qui accompagnent le développement d’un marché du contenu doivent prendre en considération ces différents aspects. Pour l’expert Intel, les grandes tendances sont l’accélération et la diversification des terminaux mobiles qui vont de plus en plus être considérés comme des machines hybrides, résultant de la convergence de deux mondes, celui de la téléphonie et celui de l’informatique, avec l’apparition des « ordiphones », ces derniers seront de plus en plus performants car ils permettront la consommation de plus en plus de contenu, ce contenu qui sera de plus en plus personnalisé. L’autre tendance observée par M. Burns, ce sont les différentes solutions de « Cloud » et de virtualisation qui seront prises en charge et intégrées dans les terminaux, ainsi que le développement des datacenter ce qui accélérerait la disponibilité du contenu n’import où et à tout moment. Enfin, l’expert d’Intel a souligné l’importance accordée aux « skills » du XXIe siècle qui influenceront nécessairement le développement des contenus, car selon lui, un développeur de contenu du XXIème siècle doit avoir à la fois des bases en programmation, en codage et bien sûr des notions de business et de communication. Pour ce qui est du potentiel de l’Algérie, et ainsi pour voir l’émergence d’un réel marché local du contenu, M. Burns semblait très optimiste et est allé jusqu’à dire que l’Algérie peut être le leader dans le développement d’une industrie numérique, cependant il faudrait qu’il y ait un véritable terreaux favorable à son émergence, notamment en termes de politique gouvernementale et de cadre législatif mais aussi en renforçant les moyens financiers nécessaires à son développement. Pour illustrer cela, M. Burns a mentionné l’exemple des pays qui ont su véritablement développer et adapter une industrie du contenu localement. Il a cité pour cela l’exemple chinois. Le responsable d’Intel a affirmé notamment que contrairement au monde du PC, le marché du contenu semble contenir une multitude de plateformes, et avec elles s’ouvrent une multitude d’opportunités. Le développement du marché du contenu ne dépend pas seulement de faire le bon choix technologique, il dépend notamment des choix politiques et des actions à mener pour que cette industrie du contenu ait un impact et réponde aux besoins aussi bien du gouvernement, du consommateur que des acteurs.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Une convention de partenariat a été signée dans ce sens : Mise à profit des TIC dans la prospective et les statistiques

Dans une approche d’intégration et dans une vision globale, le ministère de la Poste et Technologies de l’information et de...

Fermer