L'Essentiel
0

Vers un nouveau standard Web sur la protection de la vie privée

En plus de la technologie Do Not Track développé par Mozilla, d’autres solutions similaires existent, principalement en plugin ou add-on comme NoScript, Adblock Plus, Taco et PrivacyChoice Un groupe de travail portant sur la protection de la vie privée a été mis en place par la World Wide Web Consortium (W3C), consortium de standardisation des […]

En plus de la technologie Do Not Track développé par Mozilla, d’autres solutions similaires existent, principalement en plugin ou add-on comme NoScript, Adblock Plus, Taco et PrivacyChoice

Un groupe de travail portant sur la protection de la vie privée a été mis en place par la World Wide Web Consortium (W3C), consortium de standardisation des technologies du Web, avec pour principal objectif de définir l’option « Do Not Track » et consorts comme standard Web. Le groupe, constitué de chercheurs, de grands noms de l’univers de l’IT et d’universitaires, compte se réunir les 21 et 22 septembre prochain afin d’établir un calendrier et de publier les premières normes d’ici à la mi-mai 2012. Jusqu’à présent, ce qui n’était qu’une option dans certains navigateurs tend à devenir un standard et l’objectif visé par la W3C est de l’implémenter en natif dans les navigateurs Web ; ce qu’a déjà fait Mozilla depuis Firefox 4. Il y a lieu de savoir qu’actuellement, le comportement des utilisateurs en ligne est suivi et sert de base de connaissance aux industriels, tous secteurs confondus, afin d’adresser leurs messages au moment qu’ils jugent le plus opportun. C’est d’ailleurs tout le « business model » de Google, dernier à avoir rejoint le groupe de travail et surtout à avoir permis une telle option sur son navigateur maison, Chrome.  Facebook aussi est concerné au plus haut point dans la mesure où son architecture commerciale repose sur la surveillance comportementale des utilisateurs dans un but purement commercial. Mozilla a pris les devants et a déjà proposé des solutions techniques ainsi que des recommandations afin de freiner ces pratiques devenues monnaie courante dans le monde du Web.  Le groupe de travail de la W3C reste ouvert à une large participation des éditeurs de navigateurs, des moteurs de recherche, des réseaux de publicité, des régulateurs, des acteurs de la société civile et de nombreuses autres parties intéressées par la question de la protection de la vie privée. En plus de la technologie Do Not Track développé par Mozilla, d’autres solutions similaires existent, principalement en plugin ou add-on comme NoScript, Adblock Plus, Taco et PrivacyChoice. Il s’agit alors pour le groupe de travail de compiler tout ce qui existe en matière de protection de la vie privée et du secret de navigation d’établir une vision commune sur de possibles pistes de travail et de recommandations et d’harmoniser la protection des utilisateurs contre le suivi lorsqu’ils sont sur la Toile. Il y a lieu de rappeler que « Do Not Track » est une fonctionnalité de Firefox qui transmet à un site Web visité une ligne qui lui demande de ne pas suivre l’activité de l’utilisateur. Cette fonction procède en transmettant un header HTTP (en-tête) chaque fois que vos données font l’objet d’une requête demandée par le site Web visité, lui signifiant votre choix de ne pas être pisté.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Intel investit 24 millions de dollars dans des entreprises de logiciels

IT Mag vient d’apprendre qu’Intel Capital, la branche investissements d’Intel, a investi plus de 24  millions de dollars dans sept...

Fermer