L'Essentiel
0

Vie privée La contre-attaque d’Apple

Un peu plus d’un an après les révélations d’Edward Snowden, Apple, avec la sortie de l’iPhone 6, a lancé une vaste opération de communication sur les mesures qu’elle met en place pour protéger la vie privée de ses clients. Juste avant la sortie de son nouveau smartphone, Tim Cook, le Ceo critiquait la politique de […]

Vie privée La contre-attaque d’Apple

le penseur du XXIèUn peu plus d’un an après les révélations d’Edward Snowden, Apple, avec la sortie de l’iPhone 6, a lancé une vaste opération de communication sur les mesures qu’elle met en place pour protéger la vie privée de ses clients. Juste avant la sortie de son nouveau smartphone, Tim Cook, le Ceo critiquait la politique de collecte de données du gouvernement américain tout en publiant sur le site d’Apple une tribune sur «l’engagement d’Apple pour la vie privée» avec la sortie de iOS 8. L’occasion pour le successeur de Steve Jobs de lancer une attaque à peine dissimulée contre deux concurrents de taille, Google et Facebook. «Nous, nous ne construisons pas de profil marketing avec le contenus de vos emails ou vos habitudes de navigation dans le but le vendre à des annonceurs», assure-t-il en ajoutant que «Nous ne monétisons pas vos informations». Apple a déclaré qu’il lui était impossible de mettre la main sur les données de la plupart des iPhones ou iPads et encore moins de pouvoir les remettre à la police même quand ils ont un mandat de perquisition. Techniquement, Apple détaille que le code personnalisable -qui protège les informations de votre smartphone ou de votre tablette, voire votre montre connectée avec Watch OS- n’est plus théoriquement accessible par l’entreprise. Jusqu’ici, pour répondre aux requêtes des autorités sous mandat, Apple pouvait livrer vos informations en contournant ce code. En prenant cette nouvelle ligne, Apple et derrière elle les entreprises de haute technologie cherchent à atténuer les allégations selon lesquelles ils ont trop facilement participé aux efforts du gouvernement pour recueillir des informations de l’utilisateur. Ce mouvement a annoncé la publication d’une nouvelle politique de confidentialité liée à la sortie du dernier système d’exploitation mobile d’Apple, iOS 8 qui ​​donne une solution technique à un dilemme juridique: Plutôt que de se conformer aux ordonnances du tribunal contraignant, Apple a retravaillé son dernier cryptage d’une manière qui évite à l’entreprise – ou n’importe qui, mais le propriétaire de l’appareil – d’accéder aux données de l’utilisateur généralement stockées sur les smartphones ou les tablettes.La clé est le chiffrement que les appareils mobiles d’Apple a mis en place automatiquement lorsque l’utilisateur sélectionne un mot de passe, ce qui rend difficile pour quiconque qui n’a pas ce mot de passe d’accéder à l’information y compris des photos, e-mails et les enregistrements. Sur son site web, il est écrit que «contrairement à nos concurrents, Apple ne peut pas contourner votre mot de passe et ne peut donc pas accéder à ces données» tout en ajoutant plus loin que «Il n’est donc pas techniquement possible pour nous de répondre aux mandats du gouvernement pour l’extraction de ces données à partir d’appareils en leur possession sous iOS 8». De plus, La multinationale de Tim Cook vient de créer une nouvelle rubrique sur son site, entièrement consacrée à rassurer ses utilisateurs sur la protection de leurs données privées. Glissant au passage une bonne dose de pub pour son système d’exploitation iOS 8.Enfin, selon Apple, seuls 0,00385% de ses acheteurs -soit près de 4 sur 100 000- ont été concernés par de telles requêtes légales. En juin dernier, Apple affirmait que 800 millions d’appareils étaient équipés d’iOS dans le monde.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
En mettant le cryptage par défaut sur Android et iPhone Les sociétés TIC américaines contre-attaquent

La prochaine génération de système d’exploitation Android de Google, dont la sortie est pour le mois prochain, va crypter les...

Fermer