Geek-Week
0

« Youm El Ilm », une bonne date pour la 3G !

Revoilà les annonces sur le lancement de la 3G en Algérie. Sollicités par les journalistes en marge d’un événement d’un acteur des TIC, Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, n’a pas été avare en déclarations. « Le processus de lancement de la téléphonie mobile de troisième […]

geekweekRevoilà les annonces sur le lancement de la 3G en Algérie. Sollicités par les journalistes en marge d’un événement d’un acteur des TIC, Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, n’a pas été avare en déclarations. « Le processus de lancement de la téléphonie mobile de troisième génération (3G) débutera avant la fin du mois de mars en cours », a-t-il lâché devant les caméras. Le temps presse. Le compte à rebours est lancé. Et a priori, il sera difficile d’être dans les temps. Il ne reste qu’une petite semaine et à moins d’un coup de théâtre (fort probable d’ailleurs), le lancement ne se fera pas en mars. Peut-être que cela se fera le 16 avril (Youm El Ilm). Surtout que les « décideurs » aiment bien surfer sur les symboles historiques et religieux. Le 16 avril, ce sont les deux dimensions à la fois. De quoi rendre hommage à l’imam Abdelhamid Ben Badis en ce 50e anniversaire de l’indépendance. Ce serait même une bonne date pour choisir un slogan de type « ouvrez le monde à votre famille, vos amis et vos proches ». Un événement qui pourra sans aucune difficulté être sponsorisé par les opérateurs de téléphonie mobile qui, faut-il le préciser, sont en avance sur les politiques. Nedjma a mis sur le marché une tablette 3G+ et une puce à 18 900 DA ! L’opérateur promet « une expérience unique de navigation internet ». Mobilis a fait autant avec une clé Internet compatible 3G+ aussi. On se retrouve ainsi dans une situation un peu cocasse : les clients ont des terminaux compatibles 3G mais sans un débit 3G ! Le ministre a clairement dit que le dossier est « pratiquement finalisé pour engager la procédure administrative » et que « cela doit se faire dans les meilleurs délais ». Une manière de laisser planer un peu le suspense et de jeter la balle à l’ARPT. Une autre annonce n’est pas passée inaperçue : le ministère vient d’élaborer une feuille de route pour moderniser et donner un nouvel élan à l’opérateur historique Algérie Télécom. Elle comporte des actions pour  revaloriser le rôle du pôle Djaweb afin « qu’il puisse jouer pleinement son rôle commercial, mettre en oeuvre les recommandations de la commission nationale du haut débit, mettre en place un plan de formation de masse et rétablir les contrats de performances entre la direction générale et les directeurs régionaux des télécoms ». Une manière de secouer le cocotier pour faire réellement d’Algérie Télécom le bon choix et non comme il est maintenant, un choix imposé aux Algériens. Le haut débit est une nécessité absolue. Les Algériens ne veulent plus d’une connexion aléatoire à la vitesse de la tortue. Ils veulent transférer des données le plus rapidement possible. Ils veulent télécharger de gros fichiers sans attendre une demi-journée. Ils veulent télécharger un film et le visionner avec célérité. Le très haut débit est une condition indispensable au développement des entreprises. Disposer d’un accès au très haut débit est en passe de devenir aussi fondamental que d’avoir avoir accès à un réseau d’eau ou d’électricité. L’utilisation du très haut débit contribue à une création de valeurs et d’emploi, tous les constats et études convergent vers cette déduction. Sur le plan international, on a dépassé depuis longtemps le stade de réflexion et de mise en place de commissions. Pour rester dans la course sur le marché des montres intelligentes, Google serait en train de créer son propre modèle. Mais contrairement à l’iWatch, la montre Google serait indépendante de tout smartphone. Il y a quelques années, un tel produit aurait été apparenté à une aventure de James Bond ou à un film de science fiction. Mais la montre intelligente ne semble plus être un mythe. Certains pensent néanmoins que ces produits sont vraiment réservés aux geeks, mais peut-être que si une ou plusieurs stars se mettent à en porter une, le phénomène prendra de l’ampleur mais pour le moment rien n’est moins sûr. Un gadget oui ! Mais un gadget utile.Cependant, au-delà des points de vue et des analyses, force est de reconnaître que la nouvelle conquête de l’homme est de transformer la science fiction en science tout court. Et la tendance du smart n’en est qu’à ses débuts…

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
QR Codes en Algérie Un code qui n’a pas trop… la cote

QR est une abréviation de Quick Response ou réponse rapide, publié au Japon en 1999 sous un format de données libres et qui a fait l’objet d’une...

Fermer