Des centaines de visiteurs dès la première semaine

IT Mag : Vous êtes l’initiateur du premier site destiné aux inventeurs algériens– ayant obtenu des brevets à travers le monde. Pouvez-vous nous donner davantage de détails sur ce travail. Comment vous est venu l’idée et combien de personnes ont participé à sa réalisation?}}
habaM. Belgacem Haba : J’ai appris d’expérience que le fait de protéger une idée n’étais pas chose aisée, car je ne savais pas comment le faire ni à qui je devais m’adresser. En fait, je ne savais pas du tout comment me protéger. Je pense d’ailleurs que beaucoup de gens sont dans cette même situation. C’est en réalité ce qui m’a poussé à penser à mettre en place une banque de données susceptible d’aider les nouveaux inventeurs. J’ai déjà mis en place, et de façon temporaire, un site du même genre il y a quelques années. Ma décision de mettre en place un site officiel répertoriant les inventeurs algériens et fournissant des informations utiles aux nouveaux inventeurs remonte à quelques semaines A ce propos, je voudrais remercier Amine HAmbaba, un étudiant en fin de cycle à l’université de Berkley, en Californie pour son implication dans ce projet et son sérieux, malgré les contraintes de temps liées à ses études. J’ai également été aidé par votre journal, IT Mag, qui m’a aidé en s’occupant de la traduction de mon site de l’anglais vers le français et l’arabe. La terminologie utilisée dans ce site n’était d’ailleurs pas du tout facile. Je ne voudrais pas non plus oublier M. Ahmed Chenna qui m’a aidé en récoltant des noms d’inventeurs algériens que nous avons ajoutés à la liste figurant sur le site.
Quelle méthode avez-vous adopté pour récolter les informations relatives aux inventeurs dont les noms figure sur votre site?
Beaucoup de personnes citées dans ce site sont des personnes que j’ai rencontrées à travers mon parcours. Beaucoup d’autres noms m’ont été donnés par des amis. Toutefois, la majorité des noms d’inventeurs mentionnés dans la liste ont été récoltés dans des sites appartenant à des organismes délivreurs de brevets se trouvant dans différents pays du monde. De manière générale, j’ai récoltés les informations que je recherchais du site du US patent Office, organisme américain chargé de délivrer les brevets d’invention. J’ai également puisé des informations du bureau européen de brevet et du bureau mondial des brevets pour la recherche (World Patent office for the searches). Grâce à Internet mes recherches ont été très faciles. D’autre part, j’invite toutes les personnes connaissant des inventeurs à nous les soumettre afin que nous puissions les ajouter à notre site.
Est-ce qu’il était nécessaire de demander l’autorisation des inventeurs avant de les mentionner dans votre site?
Nous n’avons l’autorisation d’aucuns des inventeurs cités, car ce genre d’information est accessibles sur l’ensemble du réseau Internet. Cependant, nous invitions les personnes ne désirons pas que leurs noms soient mentionnés de nous le faire savoir. Dans ce cas, nous ne pourrons que respecter leur volonté. D’ un autre côté, nous avons mis en place des liens donnant des informations un peu plus spécifiques au sujet de certains inventeurs et, bien évidemment, ce genre de liens ne peut être fait sans la permission de l’inventeur.
{{L’objectif de ce site est de mettre en contact les inventeurs et surtout d’établir des liens entre ceux installés en Algérie et ceux vivant à l’étranger. Est-ce qu’il est réellement possible, aujourd’hui, d’entrer en contact avec les inventeurs dont les noms figurent sur votre site?}}
Tout à fait. Le premier objectif de ce [site->www.algerianinventors.org] est de permettre aux inventeurs d’établir des contacts, mais aussi de permettre aux Internautes, à la recherche de conseils de les contacter. Les gens visitant le site seront très biens conseillés par les inventeurs ayant déjà fait du chemin. A ma connaissance, beaucoup de gens continuent encore à chercher des conseils dans des sites très généralistes tels que Google, par exemple.
Le site a été lancé le 18 novembre. Pouvez-vous nous donner déjà une idée sur le nombre de visiteurs, même s’il est encore un peu tôt pour se faire une idée précise. Quels sont les échos que vous avez jusqu’ici?
Jusqu’ici les gens ne sont pas très informés au sujet de l’existence de ce site. Nous nous attendons, cependant, à de nombreuses consultations dans très peu de temps. Malgré tout, notre site a été déjà visité par beaucoup de gens, mais aussi par un certain nombre d’association. Nous pouvons dire que dès la première semaine du lancement du site nous avons reçu la visite de centaine de visiteurs.
Les autorités algériennes ont manifesté leur volonté de mettre au point une liste comprenant les chercheurs algériens vivant en Algérie ou à l’étranger et, à moyen terme, de tirer profit de ces compétences. Comment envisagez-vous de participer à ce projet, à part le fait de mettre votre site à leur disposition. Peut-il y avoir des actions concrètes, tels que l’organisation des séminaires, mais aussi le lancement d’actions au sein de l’association des compétences algériennes créée dernièrement?
Comme je l’ai déjà mentionné, nous avons mis en place ce site afin de permettre au plus grand nombre de personnes d’en profiter. Nous serons, d’ailleurs ravis de savoir que les autorités algériennes exploitaient les informations existant dans ce site. En quelques jours seulement, nous avons été contactés par de nombreuses organisations algériennes, ce qui nous a, d’ailleurs, fait plaisir. Nous avons également remis l’adresse du site à l’association des compétences algériennes.
Qu’attendez-vous de votre site à l’avenir. Quels sont vos objectifs à moyen et à long terme?
Le petit groupe qui a mis au point ce site n’a pas de grands objectifs, en réalité. Nous avons juste décidé de commencer cette expérience, en quelque sorte, pour voir où le vent pourrait nous mener. Vous savez, nous ne sommes qu’u petit groupe et avons tous des occupations qui ne nous laissent pas beaucoup de temps libre nous permettant de mettre en place une sorte d’organisation. En revanche, si nous avons à trouver quelqu’un ou alors une association susceptible de reprendre le site et de faire des choses intéressantes, cela nous ferait énormément plaisir.
Entretien réalisé par Ahmed Gasmia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *