Des pertes et un ralentissement en perspective

Vision Securities Cie, une société basée à Oman et en charge de la gestion de courtage et de capitaux, estime que les compagnies à travers la région vont avoir des pertes de 250 à 3000 millions de dollars par jour en raison des ruptures, qui ont affecté plus 85 millions de personnes entre le Moyen-Orient et l’Asie du Sud. En effet, quatre câbles sous-marins responsables de plus 75 % du trafic Internet et du téléphone entre le Moyen-Orient et l’Europe ont été coupés entre les 30 janvier et le 1er février dernier. Les deux premiers câbles coupés sont FLAG Europe-Asie et SEA-ME-WE 4 du côté d’Alexandrie, en Egypte.
On croit savoir qu’une ancre de 5 tonnes est à l’origine de la coupure.
Le troisième câble appartient à Qtel, Qatar Teleom, appelé Doha-haloul. Il a été coupé entre Doha et l’île de Haloul. Le quatrième câble, Falcon, a été coupé juste une heure plus tard à quelque 50 kilomètres de Dubaï et qui relie les Emirats arabes unis à Muscat.
L’ensemble des coupures ont été identifiées, et il faudrait au moins une vingtaine de jours pour réparer, mais entre-temps, les entreprises de ces régions essayent de trouver des solutions qui leur permettent de continuer leur travail. La Bourse de Dubaï a subi un ralentissement qui va se répercuter prochainement sur les sociétés d’investissement financières et qui auraient perdu des milliards de dollars. On attend pour voir.
D’un autre côté, il y a plus de 50 compagnies des télécoms dans cette région, sans oublier toutes celles qui font de l’externalisation. Beaucoup de pertes en perspective…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *