Lacom se redéploiera prochainement

Ce dénouement, plus au moins heureux pour les centaines d’employés de l’opérateur, vient en faveur de la dernière visite du premier ministre égyptien en Algérie, laquelle a été également précédée par le déplacement de son ministre chargé des télécoms.
A en croire Haïchour qui persiste et signe que l’opérateur a bénéficié des mêmes conditions que son concurrent, un consensus «dans le strict respect du cadre légal en vigueur» a été trouvé entre l’Autorité de régulation et Lacom. Selon le ministre toujours, même les préoccupations soulevées et ayant trait au dégroupage et au catalogue de l’interconnexion avec Algérie Télécom ont trouvé une issue.
Ainsi, l’orage qui aurait duré bien longtemps est semble-t-il passé, l’opérateur devrait donc annoncer dans les tous prochains jours son redéploiement sur le marché national pour remplir ses engagements de couverture nationale comme stipulé dans le cahier des charges.
{{Inauguration du centre de convergence du réseau d’Algérie Télécom}}
Par ailleurs, l’autre dossier d’actualité que le ministre, en visite à travers plusieurs structures algéroises de télécoms relevant des différents opérateurs du marché, a soulevé est celui relatif à l’ouverture du marché à la 3G du mobile sur lequel il a informé que l’étude menée dans ce sens avec le cabinet français IDAT rendra ses résultats dans les jours à venir. «Toutes les dispositions relatives à ce dossier seront arrêtées dans les semaines à venir», a-t-il déclaré en précisant que le gouvernement qui sera destinataire d’une copie de ses résultats aura à se prononcer sur la fait d’ouvrir ce marché aux seuls opérateurs du mobile déjà sur le marché ou de le généraliser à d’autres. Harcelé sur les délais d’aboutissement de ce dossier, tant attendu par les utilisateurs et les différents acteurs du marché, il soulignera que la 3 G comme l’ouverture du capital d’Algérie Télécom aboutiront avant la fin de ce premier semestre 2008.
Sur à un autre registre, lors de sa virée, Haïchour a mis l’accent sur les améliorations constatées dans le traitement du courrier depuis la mise en service du centre de tri automatique de Birtouta, lequel centre a d’ailleurs constitué la première halte de son périple algérois. Equipé en dernières technologies japonaises en la matière, le centre de tri national et international traite plus de 37 000 lettres par heure, et le centre du courrier hybride traite quelque 10 000 plis au quotidien. Les «machines intelligentes» acquises ont également contribué, a soutenu le ministre, à répondre plus aisément aux multiples réclamations grâce au système de suivi de bout en bout du courrier mis en place. L’activité monétique qui caractérise ses dernières années le secteur postal connaît aussi, a-t-il estimé, une grande avancée avec notamment la mise en circulation de quelque 5 millions de cartes électroniques de retrait sur un nombre global de 9,5 millions d’utilisateurs du CCP.
Les 400 guichets automatiques de billets (GABs) reliés en 2007 au superviseur central «GASPER» de Birtouta seront renforcés cette année par 400 autres guichets similaires.
Au niveau du complexe Aïssat Idir de Sidi M’hamed, a été inauguré l’établissement national de supervision et de convergence du réseau d’Algérie Télécom qui est un centre de redondance réduisant au minimum les risques de coupures en cas d’incidents puisqu’il assure un basculement du réseau vers l’un des deux autres centres de Constantine ou d’Oran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *