Baisse de 50 % des tarifs d’accès à l’ADSL

Ce dernier inscrit, en effet, l’institution de la journée nationale de l’Internet dans la vision nationale de la démocratisation de l’accès à l’Internet qui comprend également un système d’évaluation de la pénétration des TIC. «Cet effort tarifaire sera poursuivi en vue de cibler les bourses les plus modestes, notamment les ménages dans le cadre de l’opération Ousratic», indique le ministre.
Le premier responsable du secteur a également profité de sa présence dans l’enceinte universitaire pour annoncer le lancement prochain d’un pack Internet + PC au profit des enseignants universitaires «à un prix symbolique», ainsi que la mise sur le marché national de micro-ordinateurs à des prix très abordables ne dépassant pas les 10 000 DA, ce qui intéresserait les étudiants et permettrait une réduction de la fracture numérique. De plus, ajoute le ministre « un observatoire de le société d’information sera mis en place prochainement ».
Concernant le dossier de la 3e génération de la téléphonie mobile, le ministre a précisé, par ailleurs, que le gouvernement a donné son feu vert pour lancer un avis d’appel d’offres national et international pour l’exploitation de ce marché qui sera précédé d’un cahier de charge. Et sur l’autre dossier qui est toujours d’actualité, à savoir l’identification des puces anonymes, Boudjemaa Haïchour s’est prononcé favorablement pour la prorogation de l’échéance fixée au 1er mai prochain afin de permettre à tous les utilisateurs de se conformer à la décision de l’ARPT annoncée en février dernier. Pour le moment, l’Arpt maintient le 30 avril. Cette prise de position du ministre vient, notons-le, suite aux doléances soulevées par les opérateurs quant à l’impossibilité de régulariser la situation des cinq millions d’utilisateurs concernés en l’espace de deux mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *