Les tarifs d’accès reduit de 50%

C’est à partir de l’Université des sciences et technologies Houari Boumediene, où a été fêtée la première journée nationale de l’Internet instituée cette année, que le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Boudjemaâ Haïchour, accompagné des responsables d’Algérie Télécom, de Mobilis, de Djaweb et des autres responsables de ses filiales, a annoncé l’entrée en vigueur de cette tarification placée sous le slogan «Haut débit pour tous».
Le département de Haïchour, qui classe les nouveaux tarifs parmi les plus bas d’Afrique du Nord et parmi les plus abordables dans le monde, affiche, par ailleurs, sa volonté de poursuivre cet effort tarifaire «en vue de cibler les bourses les plus modestes, notamment les ménages, dans le cadre de l’opération Ousratic».
A partir de l’Université Houari Boumediene, qui célébrait ses 34 ans d’existence, le ministre a également annoncé à l’occasion l’institution d’un observatoire de la société de l’information. Un espace de coordination et de concertation pour l’ensemble des parties prenantes de la société de l’information qui se chargera d’évaluer les progrès en matière d’utilisation des Tic et dont le premier rapport sera rendu en 2009.
Au profit des enseignants universitaires, M. Haïchour affiche aussi la volonté de son département de les aider à se doter de l’outil informatique, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui lance un pack (PC + connexion Internet) à un très prix symbolique, annonce-t-on.
Mieux encore, en faveur notamment des étudiants, le ministre a saisi l’occasion pour relancer le projet du PC à 10 000 DA sur lequel Algérie Télécom travaille actuellement avec un fournisseur asiatique.
Interrogé en marge de la journée de l’Internet sur l’état d’avancement du dossier de la 3G, le ministre a précisé que le gouvernement a donné son accord pour le lancement dans les prochains jours de l’appel d’offres national et international pour l’ouverture de ce marché.
Au sujet du dernier délai fixé par l’Autorité de régulation pour identifier l’ensemble des puces anonymes, il s’est déclaré favorable à la prolongation de l’échéancier afin de permettre aux opérateurs de mieux gérer la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *