Transfert de savoir-faire en matière de technologie

Au cours de cette audience, M. Bessalah a indiqué que l’Algérie doit développer une économie numérique et que le transfert du savoir-faire est «nécessaire». De plus, il souligne sa «conviction» de voir la coopération avec la République de Corée «aller très vite» en matière de technologie et de transfert du savoir-faire.
De facto, M. Bessalah a évoqué la stratégie IT e-Algérie 2013 et expliqué qu’il faudrait une appropriation des technologies de l’information et de la communication (TIC) par la stimulation de la recherche et du développement. Il cite le renforcement du CDTA – Centre algérien des technologies de l’information et de la communication et des technologies avancées – par un rapprochement des chercheurs algériens de ce centre avec leurs homologues coréens. Dans le cadre de l’incubateur et la création de parcs technologiques, le ministre a souhaité que des équipes de recherche et développement puissent se déplacer en Corée pour mettre à profit l’expérience coréenne en termes de parcs technologiques et d’incubateurs.
D’autre part, Hamid Bessalah a aussi fait savoir que quatre parcs technologiques seront lancés prochainement et seront complémentaires par leurs activités, souhaitant dans ce contexte la mise à profit de l’expérience des Coréens dans ce domaine. Il a, par ailleurs, relevé que Korea-Telecom, qui vient de s’installer en Algérie, ainsi que d’autres opérateurs coréens ont la possibilité d’intervenir dans des domaines comme la mise à niveau du réseau des télécommunications ainsi que la mise en place de plateformes de e-gouvernement et tout ce qui a trait à la stratégie e-Algérie 2013. De son côté, le vice-ministre coréen a mis en exergue la mise en place d’un «partenariat stratégique» dans le domaine des TIC, rappelant que les TIC ont servi au «développement rapide» de son pays. Il a indiqué que la coopération dans le secteur des TIC va permettre de créer des partenariats prometteurs, en citant l’e-gouvernement, le réseau de fibre optique FTTH et les parcs technologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *