La Lune!

Même si en 1969, le microprocesseur n’avait pas encore été inventé, sans un ordinateur il n’y aurait jamais eu un homme sur la Lune. Ce voyage lunaire, au-delà du fait qu’un homme ait posé ses pieds sur ce satellite de la Terre, aura permis de comprendre qu’il fallait aller vers la miniaturisation de l’informatique et les réseaux : Arpanet, l’ancêtre de l’Internet, est né cette année-là, en décembre 1969.
Les trois astronautes qui se dirigeaient vers la Lune disposaient non pas d’un ordinateur, mais plutôt d’une calculatrice extrêmement développée pour l’époque qui pouvait les aider à calculer rapidement la trajectoire à prendre. Heureusement, les calculateurs dont disposait la Nasa au sol étaient un peu plus puissants. Un peu seulement, car là encore leur puissance vous ferait sourire. Tout comme leurs capacités de communication d’ailleurs.
En 40 ans, que de progrès ! L’ordinateur dont disposaient les astronautes avait un clavier non pas alphanumérique, mais un clavier numérique et un affichage de quelques caractères. On y accédait avec un jeu d’instructions en assembleur. Sa fréquence était de 2 Mhz et sa mémoire vive de 4 ko avec une Rom de 32 ko, alors qu’aujourd’hui on ne parle que de Giga.
Le déclic venait d’avoir lieu, et toute la machinerie américaine y est allée. Le 15 novembre 1971, soit deux années après, Intel met sur le marché un microprocesseur dénommé Intel 4004, qui a été inventé par une demande de Busicom, fabricant japonais de calculatrices. Les 4004 de 10 mm carrés sont sortis dans un pack DIP à 16 broches en céramique, et ses performances sont équivalentes aux 30 mètres cubes d’un ENIAC.
Le grand voyage sur la Lune, en août 1969, et l’immense Festival de Woodstock, qui rassemblera une centaine d’artistes et plusieurs centaines de milliers de festivaliers, allaient totalement bouleverser le monde. Une nouvelle ère venait de commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *