«Ensemble, je suis plus fort»

Le premier BarCamp s’est tenu au siège de OnMarket et le deuxième s’est tenu le 30 août au siège de It Mag. Plus d’une quarantaine de participants ont exprimé leurs besoins et desiderata. Après de longues discussions sur les systèmes d’exploitation, les présents ont mis en place plusieurs ateliers portant sur divers thèmes, dont : La création de la communauté, cercle ou association ; Les Formations ; Le contenu Web algérien ; Les infrastructures d’hébergement en Algérie et Datacenter ; Les Solutions collaboratives et la sensibilisation de l’internaute algérien. Tous ces thèmes seront développés lors du 3e BarCamp.
Par ailleurs, lors des discussions, le slogan «Ensemble, je suis plus fort», proposé par Karim Abdelmoula, expert en économie télécom, a été accepté à l’unanimité.
«Ce genre de réunion manque, et je veux être présent dans tous les BarCamp», nous dit Ramzi Zehani, directeur de l’«agence 84», éditeur du site «Algerie360». Pour Ismaïl Chaïb, «cette initiative est très intéressante, même si je fais partie du Club des scientifiques de Bab Ezzouar, car cela me permet de voir autre chose et de contribuer modestement à l’Algérie numérique».
Stan Sodonon, DSI au sein d’une grande entreprise privée algérienne, dira qu’il est présent à cette rencontre «pour comprendre et essayer d’aider à mieux comprendre les TIC et montrer que nous pouvons utiliser l’Open Source dans le monde du travail». Pour Amine Rahmouni, consultant RIA, «nous devons aller vite et créer une association des utilisateurs des IT, car c’est avec cet outil que nous pouvons travailler».
Amar Omari, consultant Linux et Open Source et directeur de AmarSoft, est venu à ce BarCamp avec deux projets bien ficelés sur l’hébergement et sur les blogs en disant que «si nous n’avons pas un centre d’hébergement en Algérie, premièrement il n’y aura pas beaucoup de braodband mais aussi pas beaucoup de contenu». Par contre, pour Karim Khelouati «un Internet sans sécurité, c’est comme si on n’avait rien du tout».
Que d’idées et de passion lors de ce deuxième BarCamp ! Enfin, comme le dit Mohamed Soufi, «le BarCamp est ouvert à l’ensemble des acteurs, travailleurs, utilisateurs et geek pour partager, collaborer, débattre, échanger, proposer, dans un cadre convivial, mais néanmoins organisé».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *