Une entreprise d’ingénieur

En à peine un peu plus que trois années CDMi est devenu leader dans le domaine de la sécurité. Sa connaissance de l’informatique et de l’électronique y est pour beaucoup.
« j’ai commencé tout petit » nous dit Amar, ingénieur informaticien « et j’ai commencé à grandir doucement ». Très pragmatique, il commence par vendre du matériel informatique à Oran, sa ville natale. Il faisait des aller-retour constant entre la capital et la capital du gaz liquéfié. « La demande était importante et je me suis engouffré la dedans » avoue –t-il.
Mais ce qui l’intéresser au plus haut point c’est les application utilisant l’informatique et l’électronique et c’est comme cela qu’il s’est dirigé vers le contrôle et la détection de l’intrusion. « c’est dans ce domaine que je me sens productif » nous dit-il en même temps qu’il nous fait visiter ses locaux.
Avec 65 personnes dont 70% sont des ingénieurs, CDMI peut répondre a toute les demandes du controle de sécurité. Que ce soit dans le domaine de la vidéo surveillance en passant par le contrôle d’accès jusqu’au contrôle de périphérie.
CDMI est installé dans deux villas mitoyennes qui possèdent trois étages chacune. La première est beaucoup destiné à l’administration et la vente et la seconde aux ingénieurs. Salle de conférence, cafete et bureau, le tout est destiné aux service et aux grandes applications. Les ingénieurs sont tous formés par els grandes écoles algériennes auquel CDMI, en partenariat avec ses fournisseurs – Siemens, Samsung et autre- leur fait passer des certifications. «Tous nos ingénieurs sont certifiés et nous avons eux qui ont plusieurs certifications » nous affirme Amar en ajoutant « d’ailleurs, tous les contrats que nous faisons avec nos fournisseurs ont une clause de formation sans celle là, nous ne signons pas ».
Un écosystème est en formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *