Sage Algérie : un engouement très marqué des visiteurs pour l’ERP SAGE X3

Le Med-IT Alger constitue pour cette entreprise une opportunité qui lui permet d’avoir un état des lieux des expériences réalisées et analyser les grandes tendances du marché IT. Un acteur majeur qui connait assez bien le marché algérien. A ce propos, M. Cyril de Ponnat, responsable de Zone Export, affirme : «Aujourd’hui, nous avons plus de 300 clients dans tous les domaines d’activité auprès desquels nous sommes représentés au quotidien par nos partenaires implantés localement.»
Selon de Ponnat, ce sont ces partenaires qui assurent les analyses, les besoins des clients de Sage, proposent des réponses, assurent la mise en œuvre des solutions et garantissent le bon fonctionnement au quotidien. M. de Ponnat estime que c’est à travers cette façon de faire que Sage assure son développement sur l’ensemble des pays francophones depuis 18 ans et continue à se développer à l’international à travers ses solutions SAGE 100, SAGE FRP suite financière et SAGE ERP X3.
Interrogé sur les réalisations de sa société, M. de Ponnat explique : «Sage est un groupe anglais avec 14 000 collaborateurs qui réalisent 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires avec près de 6 millions de clients dans 70 pays.» Et d’enchaîner plus loin : «Aujourd’hui, l’actualité de Sage, c’est le lancement de SAGE 100 étendu qui constitue l’accès par Internet à ERP SAGE 100 entreprise». Selon notre interlocuteur, cela permet, à titre d’exemple, à un gestionnaire de stock situé à plusieurs kilomètres du siège de la société d’accéder par une URL à la gestion commerciale 100.
L’actualité, c’est aussi la sortie de la version 6 du FRP suite financière 1000, renchérit M. De Ponnat. Ce dernier expliquera que cette solution, destinée aux détecteurs administratifs et financiers, évolue considérablement dans le sens d’une utilisation simplifiée pour les utilisateurs non experts. «Enfin, le MED-IT nous a permit de constater un engouement très marqué des visiteurs pour l’ERP SAGE X3 destiné à assurer des besoins aux productions dans leurs entreprises», conclut M. De Ponnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *