La conquête par le mobile

France Télécom-Orange a annoncé un plan ambitieux de cinq ans qui, bien que gaulois, s’appelle «Conquest 2015». L’objectif est de pousser son nombre d’abonnés global de 192 millions aujourd’hui à 300 millions en 2015.
Et l’un des éléments le plus importants est l’international. Le groupe veut doubler son chiffre d’affaires d’ici 5 ans dans les pays émergents. Il prévoit notamment, mais ce n’est pas nouveau, de concentrer ses efforts sur l’Afrique et le Moyen-Orient. Dans ces pays, il y a de l’argent ‘facilement’ à gagner et en plus, comme dessert, on a de l’information. «Déjà présent dans 18 pays émergents, Orange entend y doubler son chiffre d’affaires pour atteindre 7 milliards d’euros d’ici 3 à 5 ans», indique un document distribué par le groupe. En 2009, France Télécom avait réalisé un chiffre d’affaires de 45,9 milliards d’euros, dont la moitié en France et le reste à l’international.
La révolution commence à la maison. «La conquête de la fierté des employés» sera effectuée par le personnel en offrant «un environnement favorable de travail et une nouvelle vision des ressources humaines, nouveau style de management et de valeurs partagées.»
Tout cela après la récente vague de «suicide», et France Télécom a certainement besoin d’une nouvelle approche du management du personnel.
Ce que l’on remarque, c’est que le nouveau plan est un peu court sur les détails pratiques bien que la compagnie de téléphones indique que 10 000 emplois supplémentaires seront créés d’ici 2012 et que cela doit être de bonnes nouvelles pour un groupe qui compte actuellement 181 000 salariés. En réalité, France Télécom a réduit les effectifs chaque année depuis 1995.
N’oubliant pas la mère patrie, le groupe France Télécom indique qu’il a l’intention d’investir 2 milliards de dollars en infrastructures de fibre optique au cours des cinq prochaines années en… France et donc garantir la couverture haut débit à 40 % des foyers et des entreprises dans chaque département d’ici à 2015. Sur le plan mobile, et selon le PDG, la LTE sera lancée « dès que le cadre réglementaire sera mis en place ».
Et dans son offre «à la conquête de nouveaux clients», France Télécom dit qu’il va «continuer à poursuivre une stratégie de croissance par l’innovation». Cela comprend des nouveautés telles que «offrir la meilleure qualité vocale, mettre des fonctionnalités supplémentaires dans la carte SIM et le développement de nouveaux services tels que Orange Care» (qui fait de la garantie, l’assurance et l’assistance en ligne).
{{L’autre grande trouvaille
est l’Orange Campus}}
Cela sonne comme si elle devrait être un bâtiment ou un lieu, mais, en fait, c’est un concept qui permet de «construire une communauté de gestionnaires de haut niveau » pour le groupe mais venant de Pologne, Espagne, Atlanta, Dakar, Nairobi, New Delhi, Rio et Singapour.
Passons à la réalité, car FT dit s’attendre à générer un «cash-flow organique » de 8 milliards d’euros sur l’exercice 2010 à 2011. Ceci exclut les dépenses en matière de spectre supplémentaire, licences, litiges en cours et, bien sûr, les charges nettes des « Conquest 2015», car celles-ci devraient être considérables. Les conquêtes ne sont pas bon marché. Demandez-le à Napoléon…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *