Espace numérique ouvert pour la Méditerranée : L’université de Sétif associée au projet e-OMed

Ce projet, proposé dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (UPM), est une extension des réalisations existantes dans les campus virtuels, les universités numériques thématiques, les établissements d’enseignement supérieur…
Conscient de la nécessité de construire progressivement un espace numérique entre les pays du Pourtour méditerranéen et progressivement ouvert à l’Afrique sub-saharienne, le projet e-OMed porte l’ambition de mutualiser, valoriser et développer les contenus numériques des établissements  d’enseignement  supérieur et des universités numériques nationales, ainsi que leur usage, autour d’un espace numérique ouvert à tous, à l’échelle de l’ensemble des pays de la Méditerranée. C’est ainsi que l’université Ferhat Abbas de Sétif a pris part au projet e-OMed qui se veut une  communauté d’échanges, de partage et de mutualisation des ressources numériques,  notamment à des fins de formation et de recherche, dans le respect de la diversité culturelle et linguistique. Ce projet, proposé dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (UPM), est une extension des réalisations existantes dans les campus virtuels, les universités numériques thématiques, les établissements d’enseignement supérieur… dans le domaine des TICE dans tous les pays du pourtour méditerranéen. Il vise la construction graduelle d’un espace numérique ouvert à tous, alimenté par des projets issus de collaborations entre différents pays de l’UPM (Nord-Sud, Sud-Sud) et qui ciblent, à la fois, la culture, la formation, la recherche et l’innovation ; ceci afin de contribuer au développement socioéconomique et culturel de la région méditerranéenne. D’autre part, cet ambitieux projet, officiellement lancé depuis la conférence inaugurale de mars 2009 par les professeurs Abdelfdil Bennani, coordonnateur du Campus virtuel marocain et président de l’Université d’Agadir, et Gilbert Touzot, président de l’Université numérique ingénierie et technologies (UNIT), comporte les campus virtuels, les universités numériques thématiques, les établissements d’enseignement supérieur de tout le bassin et qui sont désireux de renforcer la visibilité des cultures et celle de l’activité  académique, notamment lorsqu’elle s’exprime à travers des innovations pédagogiques   permettant la diffusion des connaissances et les formations supérieures vers de plus larges publics. Il ambitionne également de promouvoir une « solidarité numérique » susceptible de contribuer à la résorption du fossé entre les rives nord et sud et de favoriser l’émergence d’une  société de l’information au bénéfice des pays et des peuples de l’espace méditerranéen et ouvert à l’espace sub-saharien. Ces institutions scientifiques affiliées à ce projet sont attachées aux principes de solidarité humaine et désireuses de développer une coopération équilibrée dans l’intérêt mutuel des institutions de formation et de recherche en coopération avec les structures socioéconomiques du Nord et du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *