En dévoilant « lightRadio », dernière technologie mobile : Alcatel-Lucent signe la fin des BTS classiques

La BTS light d'Alcatel-Lucent

Alcatel-Lucent vient de dévoiler, à travers un communiqué, la dernière technologie d’infrastructure mobile « lightRadio », qui permet non seulement une rationalisation et une simplification radicales des réseaux mobiles mais de voir les classiques stations relais relégués au passé. Fruit de la recherche des Bell Labs, la branche de R&D d’Alcatel-Lucent, le système lightRadio permettra de réduire sensiblement la complexité technique des réseaux et de limiter leur consommation d’énergie et autres coûts d’exploitation dans un contexte de forte croissance du trafic. Le principe : alléger et simplifier radicalement les stations de base et les tours cellulaires massives actuelles, qui sont généralement les éléments du réseau les plus énergivores mais aussi les plus chers et difficiles à entretenir.
Le système crée une nouvelle architecture dans laquelle la station de base, généralement installée au pied de chaque tour cellulaire, est fragmentée pour que ses composantes soient redistribuées entre l’antenne et un réseau virtuel de type « cloud ». D’autre part, les multiples antennes dispersées qui supportent les différents systèmes 2G, 3G et LTE sont toutes rassemblées pour ne former qu’une seule et unique antenne réseau active à large bande multifréquence et multistandard (2G, 3G et LTE) ultra puissante. Système avant-gardiste des Bell Labs, cette antenne réseau peut être installée sur un poteau, le mûr d’un bâtiment ou n’importe quel endroit disposant d’un branchement électrique et d’une connexion haut débit.
Alcatel-Lucent est déjà engagé dans des processus de planification avec China Mobile et un certain nombre d’autres opérateurs dans le monde pour des partenariats de mise en œuvre du système « lightRadio » et des essais sur le terrain.
La nouvelle famille de produits lightRadio d’Alcatel-Lucent se compose d’antenne réseau active à large bande, d’une tête radio distante multi-bandes, d’une unité en bande de base, d’un régulateur et d’une solution de gestion commune SAM 5620.
L’antenne réseau active à large bande pourra être testée dans quelques mois et sera entièrement disponible en 2012. D’autres éléments de cette famille de produits seront disponibles en 2012, 2013 et 2014.
Cette innovation coïncide avec la demande croissante pour des réseaux et terminaux mobiles de troisième et quatrième générations, et avec elle, à l’adoption massive des services de télévision mobiles et autres formes de contenu haut débit. Le marché total visé par cette technologie radio pour servir ces réseaux et ces terminaux, est évalué à plus de 100 milliards d‘euros au cours des sept prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *