Contrat Nokia – Microsoft (suite) : Selon Paul Otellini, CEO d’ Intel, la volte-face de Nokia n’est qu’une question de gros sous

Selon Paul Otellini, CEO d’ Intel, la volte-face de Nokia n’est qu’une question de gros sous : si le groupe finlandais s’est tourné vers Windows Phone 7 plutôt qu’ Android, c’est que Microsoft a fait une proposition financière plus alléchante que Google. Tout simplement.
Eric Schmidt, ancien président de Google remplacé depuis par Larry Page, a confirmé avoir tenté de séduire Nokia pour l’attirer dans le camp Android, alors qu’Otellini a suggéré qu’à la place de Stephen Elop, président du groupe finlandais, il aurait plutôt choisi la plate-forme de Google. Toujours selon lui, Nokia aurait peut-être trouvé le moyen de se distinguer avec Android alors que ce sera difficile avec Windows Phone 7.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *