Evaluation d’OTA : attribution provisoire du marché au cabinet Shearman and Sterling LLP France

Le cabinet Shearman and Sterling LLP France a remporté « provisoirement » l’appel d’offres international pour l’accompagnement de l’opération d’acquisition, par l’Etat algérien, de l’entreprise de téléphonie mobile Orascom Telecom Algérie (OTA), en vertu du droit de préemption. Selon un avis d’attribution provisoire de marché, rendu public par le ministère des Finances, par le biais de la presse nationale, le cabinet Shearman and Sterling LLP France a obtenu 98 points sur 100, soit 58 points sur 60 pour l’offre technique et 40 points sur 40 pour l’offre financière. Ce cabinet a soumissionné pour un montant de 2,155 millions de dollars et a proposé un délai de 100 jours pour l’achèvement de l’évaluation d’OTA. Les autres soumissionnaires qui contesteraient ce choix ont un délai de dix jours, à compter du 9 janvier, pour introduire leurs recours auprès de la Commission nationale des marchés de fournitures au sein du ministère des Finances, selon le même avis. Outre le cabinet choisi provisoirement, neuf cabinets conseil et banques d’affaires avaient répondu, le 24 novembre 2010, à l’appel du ministère  pour l’accompagner dans l’opération d’évaluation de Djezzy. Il s’agit de RSM (Tunisie) avec une offre financière de 6,58 millions  de dollars, le groupement Rothschild (avec 12,55 millions de dollars),  Cuturs-Mallet-Prevost-Mosle-LLP (USA – 1,8 million d’euros), Renaissance  Capital (GB – 14,36 millions de dollars), HSBC (8,19 millions de dollars), Swicorp  (Arabie Saoudite – 6,38 millions d’euros), Grant Thornton (3,6 millions d’euros),  Global Investment House (Koweït, 10,43 millions de dollars) et Goetz Partners  (Allemagne-8,82 millions d’euros). La valeur des offres était comprise entre 1,8 million d’euros et 10,8  millions d’euros (taux du jour 14,36 millions de dollars). Les délais proposés, quant à eux, vont de 2 mois (RSM) à 6 mois (Rothschild). La loi de finances 2009 avait instauré le « droit de préemption » selon  lequel tout changement de propriétaire en matière de licence soit fait avec l’autorisation de l’ARPT (Autorité de régulation de la poste et des télécommunications)  et les pouvoirs publics.APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *