Sourires

Les TIC, ce mot barbare qui désigne en même temps l’informatique, l’Internet, les télécoms et surtout les applications, vient d’entrer dans la réalité de l’Algérien. Les TIC ont été largement utilisées ces derniers jours pour montrer des vidéos mais aussi pour dire à l’autre où il se trouve. Mais pas uniquement cela ! Ce qui a changé cette fois-ci, c’est l’utilisation du terminal GSM pour prendre soit des photos soit des vidéos. Les APN -appareil photographique numérique- ont flashé, Facebook et Youtube les ont digérés.
Et toujours à propos d’appareils photos, une entreprise japonaise –Omron Corp- a mis au point un logiciel qui « vérifie les sourires » afin de déterminer si une personne est heureuse, triste ou… ailleurs. Il faut savoir que le logiciel d’Omron Corp peut analyser en moins d’un dixième de seconde des éléments clés du visage comme les plis entourant la bouche, les plissements des yeux et l’espace entre les lèvres, pour les noter sur une échelle de un à cent. Implanté sur un robot et installé à Alger, un tel logiciel permettrait de savoir si un individu est content ou non. Si on force le raisonnement, il est tout aussi capable d’évaluer un grand nombre d’Algériens et donc, par extrapolation, pouvoir dire si l’Algérie est heureuse ou malheureuse.
Quant à savoir si le logiciel est capable de mesurer la sincérité d’un sourire, James Seddon, porte-parole d’Omron, a reconnu que les ingénieurs de la société n’avaient pas testé ce cas de figure mais que « l’évaluation chuterait certainement avec un sourire forcé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *